MENU
Accueil
Covid -19 : un appel à se faire dépister avant les fêtes
Écouter le direct
Les pharmacies offrent la possibilité de se faire tester  en 20 minutes et c'est gratuit - Bertrand Guay Via AFP
Les pharmacies offrent la possibilité de se faire tester en 20 minutes et c'est gratuit - Bertrand Guay Via AFP ©AFP

Covid -19 : un appel à se faire dépister avant les fêtes

Renaud Muselier, président des régions de France lance un appel aux françaises et aux français pour qu'avant d'entamer les fêtes, chacun puisse se faire dépister. Pour cela, il propose "d'inonder" la France de tests nasopharyngés antigéniques.

Renaud Muselier,  président de la région (LR) de la région Sud Provence-Alpes-Côte-d'Azur et de l’association des Régions de France, a déclaré au micro de France Info un message très clair :

Avant les cotillons, l'écouvillon.

Avant les fêtes, le président de l'association des Régions de France, appelle à une mobilisation des pharmacies pour que l'accès aux tests antigéniques nasopharyngés (le résultat est obtenu en 15 minutes à 30 minutes contre 24 à 48 heures avec le test PCR ) soit rendu le plus accessible possible, il précise : 

"Pour ma part, en tant que président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, je mets pratiquement 100 000 tests antigéniques nasopharyngés pour les 1 850 pharmacies de la région, ce qui permettra déjà de tester près de 100 000 personnes dans le courant  du mois de décembre__".

Une tente, placée devant une pharmacie, dédiée aux tests antigéniques - Riccardo Milani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Une tente, placée devant une pharmacie, dédiée aux tests antigéniques - Riccardo Milani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP ©AFP

Renaud Muselier se veut pragmatique, pour lui, tester en masse reste : " le meilleur moyen d'arriver à trouver une solution pour protéger notre environnement et diminuer les cas contacts."

Le président de l'association des régions, aimerait que l'on s'inspire du modèle Allemand,où le gouvernement fédéral "s'appuie sur les Länder qui eux-mêmes s'appuient sur les communes, sur les départements". Ce système permet d'être au plus proche de la population, ce qui sera déterminant pour la future campagne de vaccination, puisque avec cette méthodologie on "fait en sorte que le vaccin aille au plus proche des patients. Ce n'est pas la population qui va dans des 'vaccinodromes' qui sont  insupportables et qui ne sont pas efficaces."