MENU
Accueil
Covid-19 : bientôt moins de contraintes de distance pour faire son sport
Écouter le direct
Les sportifs amateurs pourront désormais se déplacer dans tout leur département pour se rendre dans un équipement sportif en plein air.
Les sportifs amateurs pourront désormais se déplacer dans tout leur département pour se rendre dans un équipement sportif en plein air. ©Maxppp

Covid-19 : bientôt moins de contraintes de distance pour faire son sport

De nouvelles règles pour l'accès aux équipements sportifs en plein air vont être annoncées ce vendredi par le ministère des Sports. Les sportifs amateurs pourront désormais se déplacer dans tout leur département, et non plus dans un rayon de dix kilomètres.

Les sportifs amateurs pourront désormais se rendre dans un équipement sportif situé dans tout leur département, selon les informations de franceinfo. Ces nouvelles règles, qui mettent fin à la contrainte des dix kilomètres pour les sportifs, vont être annoncées ce vendredi par le ministère des Sports. 

Un rayon de 30 kilomètres pour ceux qui habitent à la frontière entre deux départements 

Dans une note envoyée aux préfets, il est expliqué que l'interdiction de pratiquer une activité physique au-delà de 10 kilomètres de chez soi n'est plus systématique. Pour accéder à un équipement en plein air, comme un terrain de sport ou bien une piscine, les sportifs pourront se déplacer dans leur département, ou bien dans un rayon de 30 kilomètres pour ceux qui vivent en bordure de deux départements. 

Une mesure uniforme pour les enfants et les adultes

Cet assouplissement des règles pour les sportifs visent à favoriser la pratique du sport, notamment quand elle est encadrée par une association sportive, durant les vacances scolaires.

En revanche, cet allègement de la contrainte ne concerne pas la pratique sportive individuelle en dehors d'un équipement sportif, comme la course à pied, où la règle des dix kilomètres reste en vigueur. Enfin, concernant les salles de sports, elles resteront pour l'instant réservées au public dit "prioritaire".