MENU
Accueil
COVID-19 : le monde de la culture a perdu 200 milliards d'euros
Écouter le direct
Des manifestants qui protestent contre la fermeture des lieux culturels, à Toulouse, le 24 janvier 2021. (ALAIN PITTON / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP)
Des manifestants qui protestent contre la fermeture des lieux culturels, à Toulouse, le 24 janvier 2021. (ALAIN PITTON / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP) ©AFP

COVID-19 : le monde de la culture a perdu 200 milliards d'euros

La crise liée à la COVID-19 a fait perdre près de 200 milliards d'euros au monde de la culture dans l’Union européenne.

Le chiffre d’affaires des industries culturelles et créatives a chuté de 31% dans l’Union européenne, entre 2019 et 2020. C’est ce que révèle une étude commandée par le Groupement européen des sociétés d’auteurs et de compositeurs (GESAC), dévoilée le 26 janvier 2021. Les industries culturelles généraient en 2019 plus de 643 milliards d’euros. Selon les calculs du cabinet d’audit financier EY, la crise sanitaire a fortement touché la culture européenne, qui n’a généré "que" 444 milliards d’euros en 2020.

Parmi les secteurs les plus touchés, on retrouve les arts du spectacle (37 milliards d’euros en moins) et la musique, qui a rapporté 18 milliards d’euros de moins en 2020 qu’en 2019. Une chute vertigineuse de près de 76%. L’annulation généralisée des concerts et des festivals, la fermeture des distributeurs de CD pendant une partie de l’année mais aussi des établissements qui diffusent de la musique (bars, boîtes de nuit…) ont conduit à ce bilan peu glorieux.  

2020, une année noire pour la culture 

Selon l’étude, les conséquences sur le monde de la culture vont perdurer dans le temps. "Les auteurs et interprètes vont subir en 2021 et 2022 l’impact financier de la chute des droits collectés (-35%) par les organismes de gestion collective" peut-on lire. Pour le monde de la musique en particulier, même si des concerts-tests voient le jour un peu partout, l’année 2020 sera difficile à oublier.

Ces résultats alarmants arrivent après une période prospère. Entre 2013 et 2019, le chiffre d’affaires du monde de la culture avait augmenté de 17%, passant de 550 à 643 milliards d’euros. La relance va être compliquée, mais pas impossible. "À chaque fois, nous avons constaté une très forte prise de conscience [...] (des) membres de la Commission européenne" a rassuré Jean-Nöel Tronc, le président du GESAC et directeur général de la Sacem, sur France Musique.