MENU
Accueil
Couvre-feu en Guadeloupe et en Martinique pour durcir le confinement
Écouter le direct
Une policière contrôle un homme en Guadeloupe, le 20 mars 2020 (photo : Cedrick Isham Calvados)
Une policière contrôle un homme en Guadeloupe, le 20 mars 2020 (photo : Cedrick Isham Calvados) ©AFP

Couvre-feu en Guadeloupe et en Martinique pour durcir le confinement

Un couvre-feu a été instauré en Martinique et en Guadeloupe depuis hier soir. Les autorités déplorent un manque de respect du confinement.

Après Mayotte, la Polynésie Français et la Guyane, c'est au tour de la Martinique et de la Guadeloupe d'instaurer un couvre-feu. Cette décision a été prise alors que trop de rassemblements avaient encore lieu selon les autorités, avec certains habitants ne prenant pas au sérieux les mesures de confinement.  Les Guadeloupéens et les Martiniquais n'ont, depuis hier soir, plus le droit de sortir entre 20 heures et 5 heures du matin.

Couvre-feu pour les habitants, horaires limitées pour les commerçants

La Préfecture de la Martinique le rappelle dans son communiqué : "En l'absence de véritable traitement contre le Covid-19, la distanciation sociale est à ce jour, le seul moyen efficace de freiner cette pandémie." Ainsi, les deux départements d'outre-mer ont décidé de mettre en place un couvre-feu pour que le confinement soit respecté au mieux. La Guadeloupe l'instaure pour le moment jusqu'au 15 avril, tandis que la Martinique n'a pas donné de date de fin pour le moment. En revanche, les commerces martiniquais doivent fermer à 19 heures désormais, et ne pas ouvrir avant 6 heures du matin.

Des dérogations limitée

Les seules dérogations au couvre-feu tolérées sont les déplacements entre le domicile et le lieu de travail pour les professionnels dont la présence est indispensable, mais aussi ceux liés à "des motifs impérieux de santé, d’__urgence médicale ou de force majeure" comme l'explique la préfecture de la Guadeloupe. En cas de non-respect de cette nouvelle mesure, des contraventions pourront être dressées et des poursuites pénales engagées.

Hier, mercredi 1er avril le bilan en Guadeloupe était de 125 cas confirmés de coronavirus et 6 décès. La Martinique recensait quant à elle 128 personnes infectées et 3 décès des suites du Covid-19.