MENU
Accueil
Costa Rica : premier pays d'Amérique Centrale à légaliser le mariage homosexuel
Écouter le direct
Costa Rica : Le mariage homosexuel est autorisé depuis le 26 mai 2020 - Capture Twitter
Costa Rica : Le mariage homosexuel est autorisé depuis le 26 mai 2020 - Capture Twitter

Costa Rica : premier pays d'Amérique Centrale à légaliser le mariage homosexuel

Le 26 mai 2020 est une date historique pour le Costa Rica, le mariage pour tous est maintenant légal, il s'agit du 29e pays au monde à autoriser le mariage entre personnes du même sexe.

Cette décision marque une évolution majeure en Amérique latine, le Costa Rica (50.000 km2 soit la taille d’une région française) est le huitième pays du continent américain, après le Canada, les Etats-Unis, l’Argentine, l’Uruguay, le Brésil, la Colombie et l’Equateur à légaliser le mariage civil égalitaire. 

En réponse à une demande formulée, en 2018, par Luis Guillermo Solís, l'ancien président du Costa Rica, la Cour Interaméricaine des Droits de l'Homme a plaidé en faveur de l'égalité devant le mariage, quel que soit le sexe des conjoints ou leur orientation sexuelle. 

"Les États doivent reconnaître et garantir tous les droits issus d’un lien familial entre personnes de même sexe."

Deux ans plus tard, c'est chose faite ! Cette date a été fêtée partout dans le pays, le Président Carlos Alvarado qui avait fait du mariage pour tous une de ses promesses électorales, a déclaré : "Ce changement provoque une transformation sociale et culturelle significative qui va permettre à des milliers de personnes de se marier légalement ."

Un programme spécial a été diffusé à la télévision et sur les réseaux sociaux, à l'initiative de l'association Sí Acepto, une association militante qui a beaucoup oeuvré pour la cause LGBT+. L'épidémie a eu raison des festivités prévues pour l'occasion mais cela n'a pas empêché à de nombreux couples de s'unir dès ce 26 mai, comme Alexandra et Daritza qui se sont dit oui à 00h01 :

Marco Castillo, avocat et militant des droits des LGBT+ au Costa Rica s'est confié à BBC Mundo :

Il s'agit de la conquête de notre dignité ! Cette étape est très importante, nous avons déjà commencé à prendre des mesures pour devenir des citoyens de première classe. Parce que nous avons été des citoyens de troisième et de deuxième classe.

L’organisation internationale ILGA (International lesbian and gay association) qui défend les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexuées s'est réjouie de cette décision :

Nous nous réjouissons avec vous : félicitations à tous ceux qui ont travaillé si dur pour que cela se réalise !

Cette décision marque une évolution considérable, d'autant plus que la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH) invite également les autres États d’Amérique à aligner les droits des personnes LGBT sur ceux des hétéros. Une petite révolution est en marche...