MENU
Accueil
Coronavirus : une étude prédit jusqu'à 200 000 morts aux États-Unis
Écouter le direct
Le docteur Anthony Fauci et Donald Trump. (Photo : Tasos Katopodis)
Le docteur Anthony Fauci et Donald Trump. (Photo : Tasos Katopodis) ©AFP

Coronavirus : une étude prédit jusqu'à 200 000 morts aux États-Unis

Le conseiller de Donald Trump sur la pandémie a affirmé que le Covid-19 pourrait faire entre 100 000 et 200 000 morts aux États-Unis. Le pays compte déjà plus de 130 000 malades confirmés du nouveau coronavirus.

Alors que les États-Unis enregistrent le nombre de cas confirmés de coronavirus le plus élevé pour un pays depuis le début de la pandémie, les estimations sur son évolution ne sont pas très optimistes. 

Entre 100 000 et 200 000 décès estimés

Le docteur Anthony Fauci, conseiller de Donald Trump sur la pandémie et directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, s'est exprimé sur CNN. "En fonction de ce que nous voyons aujourd’hui, je dirais entre 100.000 et 200.000" a-t-il déclaré en parlant du nombre de décès possible liés au coronavirus aux États-Unis. Il appelle cependant à la prudence quant à l'interprétation de ces chiffres, car il s'agit de résultats basés sur des hypothèses. "Ils donnent le pire et le meilleur des scénarios. Et généralement la réalité se situe quelque part au milieu" explique le docteur, affirmant qu'il n'a jamais vu lors de l'exercice de son travail le pire scénario des estimations se réaliser. 

La docteur Deborah Birx, également conseillère du président des États-Unis, a affirmé qu'il fallait s'attendre au pire. Elle a déclaré sur NBC que chaque grande ville devait se préparer à une crise comme celle que subit actuellement New York.

Donald Trump prolonge les mesures de distanciation sociale

Donald Trump voulait pourtant remettre le pays en marche pour Pâques. Cependant, les dernières informations exposent un pic de contamination dans deux semaines, soit en plein week-end pascal. Le président des États-Unis a ainsi repoussé la fin des mesures de distanciation sociale pour l'instant au 30 avril. Une date qui peut toujours être repoussée en fonction de l'évolution de la situation. Il a d'ailleurs déclaré lors d'une conférence, après avoir dit que le pic des décès liés au coronavirus allait être atteint dans 2 semaines, "rien ne serait pire que de déclarer la victoire avant qu'elle ne soit gagnée." Donald Trump explique alors qu'il faut rester fort et continuer la distanciation sociale au quotidien pour lutter au mieux contre l'épidémie.

Et cette situation, c'est à New York qu'elle est la plus préoccupante à ce jour. La ville compte 60 000 personnes contaminées par les Covid-19, et 965 décès. L'OMS affirmait la semaine dernière que l'État de New York était en train de devenir le nouvel épicentre de l'épidémie. Donald Trump avait d'ailleurs voulu mettre cet État en quarantaine, samedi, mais a finalement renoncé à cette mesure.