MENU
Accueil
Coronavirus : les mineurs pourront reprendre le sport en club en décembre
Écouter le direct
Des jeunes jouent au football à Bandol dans le Var (BULENT KILIC)
Des jeunes jouent au football à Bandol dans le Var (BULENT KILIC) ©AFP

Coronavirus : les mineurs pourront reprendre le sport en club en décembre

Après une réunion avec les acteurs du milieu sportif, le président de la République a décidé que les plus jeunes pourront reprendre une activité sportive en club en décembre. Une enveloppe de 400 millions d'euros est aussi allouée au secteur pour l'aider à faire face à la crise liée au coronavirus.

Cela fait des semaines que les représentants du monde du sport appellent à l'aide. Ce mardi 17 novembre, ils étaient une vingtaine à échanger en visioconférence avec le président de la République Emmanuel Macron. Depuis le reconfinement le 30 octobre dernier, le sport amateur est à l'arrêt, le sport professionnel se fait sans spectateur et cela entraine de graves difficultés financières pour un grand nombre de clubs. 

Mais il y aura des changements dans les prochains jours. Tout d'abord, Emmanuel Macron promet la reprise du sport en club pour les mineurs en décembre, si les conditions sanitaires le permettent. Le protocole sanitaire sera renforcé pour les activités en intérieur. Il s'agissait d'une demande très forte de la part des médecins qui alertaient sur les dangers de la sédentarité chez les ados et les enfants.

Le président souhaite aussi la création d'un "Pass'sports" pour les plus jeunes pour que l'Etat prenne partiellement en charge le coût d'inscription à des licences. Il ne sera pas mis en place avant janvier 2021.

400 millions d'euros de plus pour le secteur

Le gouvernement sort aussi le carnet de chèques avec de nouvelles aides pour le sport amateur et professionnel. Emmanuel Macron dit avoir mesuré "la gravité de la situation". Au total, 400 millions d'euros d'aides seront allouées au secteur (y compris pour les salles de sport). 

Cette aide était très attendue puisque les clubs enregistrent notamment une baisse des adhésions de l'ordre de 20% depuis septembre. 5 000 services civiques pourront aussi être orientés vers le sport. 

Les stades pourront également recevoir de nouveau du public à partir du mois de janvier. Les jauges seront adaptées en fonction du lieu.