MENU
Accueil
Coronavirus : les enseignants en grève pour demander un renforcement du protocole sanitaire
Écouter le direct
Des élèves dans la cour du College La Grange Aux Belles à Paris (THOMAS SAMSON )
Des élèves dans la cour du College La Grange Aux Belles à Paris (THOMAS SAMSON ) ©AFP

Coronavirus : les enseignants en grève pour demander un renforcement du protocole sanitaire

Malgré le renforcement des mesures sanitaires dans les lycées, les syndicats appellent à la mobilisation dans le primaire et le secondaire ce mardi 10 novembre. Les enseignants souhaitent un renforcement du protocole à l'école et au collège et le recrutement de personnels supplémentaires.

Les annonces du ministère de l'Education nationale ne sont pas suffisantes. Voici le message que souhaitent faire passer plusieurs syndicats  qui appellent à la mobilisation des enseignants ce mardi 10 novembre.  

Le 5 novembre dernier, Jean-Michel Blanquer a annoncé le renforcement du protocole sanitaire dans les lycées "jusqu'aux prochains congés scolaires" de Noël. Ce dernier autorise davantage de cours à distance, à condition de conserver au moins 50% d'enseignement en présentiel pour chaque élève. Les épreuves d'évaluation communes de première et terminale, prévues pour le bac sont aussi annulées au profit du contrôle continu.

Mais selon plusieurs syndicats, ces mesures sont insuffisantes pour protéger élèves et personnels enseignants face au coronavirus. Ils demandent "la présence massive et urgente de personnels dans les écoles, collèges, lycées" et le "recrutement de personnels, en particulier en ayant recours aux listes complémentaires des concours."

Le mouvement est également soutenu par l'UNL, le syndicat des lycéens. Interrogé par Mouv', le président de l'UNL Mathieu Devlaminck affirme que "le protocole sanitaire dans les lycées est encore imparfait." Il poursuit : "On s'inquiète que localement il y ait encore des endroits où les classes sont encore pleines." L’UNL réclame le passage en demi-classe obligatoire pour tous les établissements et la réduction des programmes scolaires.

Des mesures demandées pour les écoles et les collèges

Certains professeurs demandent également que le protocole soit renforcé pour les plus jeunes. Le Snuipp-FSU, le premier syndicat d'enseignants du primaire appelle notamment à la mobilisation. "Au collège il me semble qu'il faut aussi basculer sur un fonctionnement en demi-groupe__", parce que "dans les collèges il y a aussi des classes de 28 à 30 élèves. Un collège ça peut être 600 à 800 élèves qui se croisent dans les couloirs, et 400 à 500 élèves qui peuvent se croiser à la cantine, il faut donc des mesures fortes et claires sur les effectifs au collège" demande Sophie Venetitay, la secrétaire générale adjointe du SNES-FSU, le premier syndicat du secondaire.

A Paris, ce mardi matin, on dénombrait cinq tentatives de blocage de lycées selon franceinfo. Il s'agit des lycées Colbert (10e), Racine (8e), Charlemagne (4e), Bergson (19e) et Brassens (19e). En milieu de matinée, "tout (était) rentré dans l'ordre", selon le rectorat de Paris.