MENU
Accueil
Coronavirus : l’OMS reconnaît une “potentielle transmission aérienne du Covid-19”
Écouter le direct
Personnes masquées à cause du coronavirus à l'entrée du parc zoologique de Paris - Juin 2020 (Photo : Franck Fife)
Personnes masquées à cause du coronavirus à l'entrée du parc zoologique de Paris - Juin 2020 (Photo : Franck Fife) ©AFP

Coronavirus : l’OMS reconnaît une “potentielle transmission aérienne du Covid-19”

Le virus aurait muté en fonction du temps, de sa localité et sa transmission tend également à évoluer. Après avoir été alertés par des scientifiques, l'OMS explique que certaines preuves peuvent montrer la propagation aérienne du Covid-19..

En début de semaine, lundi 6 juillet, plus de 200 scientifiques du monde entier appelaient, selon FranceInfo, l'OMS à reconnaître "le potentiel de transmission aérienne de la Covid-19" qui pourrait aller jusqu'à plusieurs mètres. Mardi 7 juillet, lors d'une conférence de presse, l'Organisation mondiale de la santé a affirmé qu'il y avait des preuves allant dans ce sens.

"Des faits probants"

"Nous avons discuté et collaboré avec de nombreux signataires de cet article depuis quelques mois et en effet nous avons discuté des faits probants qui y ont été mentionnés" débute Benedetta Allegranzi, coordinatrice de l'unité de la prévention des infections. Elle affirme alors reconnaître les preuves de cette transmission aérienne et qu'il faut "être ouverts" à ce sujet. 

Favoriser la ventilation, la distanciation physique et le port du masque

Maria Van Kerkhove, épidémiologiste spécialisée dans les maladies infectieuses, responsable technique pour l'OMS, prend la suite et met en avant "l'importance de la ventilation" et "la possibilité d'une transmission par aérosol et par voie aérienne comme étant un des modes de transmission du Covid-19". Ainsi, l'épidémiologiste explique que la simple distanciation physique ne suffit pas forcément, qu'il faut veiller à une bonne ventilation surtout dans les lieux clos et préconise "l'utilisation d'un masque notamment quand on ne peut pas avoir de distanciation physique." 

Cette transmission aérienne était pourtant exclue à l'apparition de la maladie. Aujourd'hui, l'OMS affirme que le pic de l'épidémie n'a pas encore été atteint. Le nombre de décès resterait cependant stable, alors que des pays voient leurs nombres de morts quotidiens liés à la Covid-19 diminuer et d'autres voient ce nombres augmenter encore et encore.