MENU
Accueil
Coronavirus : deux américains hospitalisés après avoir bu du désinfectant
Écouter le direct
Donald Trump en pleine introspection (?) - Jabin Botsford/The Washington Post via Getty Images
Donald Trump en pleine introspection (?) - Jabin Botsford/The Washington Post via Getty Images ©Getty

Coronavirus : deux américains hospitalisés après avoir bu du désinfectant

Deux américains ont mis en application les suggestions de Donald Trump, qui déclarait qu'une "injection" de désinfectant ou des UV pouvaient être des outils efficaces contre le Covid-19

Donald Trump, Président des États-Unis a une vilaine manie, celle de penser tout haut... Lors d'une présentation donnée à la Maison Blanche, il a commenté une étude du gouvernement américain, selon laquelle le coronavirus s’affaiblirait dans une atmosphère chaude et humide. Le président a ouvertement préconisé des irradiations aux UV ainsi que des "injections de désinfectant" dans le corps des patients...

Et ses paroles ne sont pas restées vaines pour ses plus fervents fidèles. Malgré les alertes des médecins qui ont jugés ses propos "irresponsables" et "dangereux", une hausse des appels vers les centres antipoisons a été constatée. A tel point que de nombreux centre anti-poison ont du rappeler la dangerosité d'ingérer des substances chimiques comme le Centre d'urgence de l’État du Maryland qui a dû faire une mise au point via Twitter :

"Ceci est un rappel sur le fait qu’il ne faut en aucun cas s’administrer du produit désinfectant dans le corps par injection, ingestion ou une quelconque autre voie."

Certains américains se renseignent des conséquences sur l'organisme après l'ingestion de javel, de gel hydroalcoolique ou encore d'autres produits ménagers. Si la plupart de ces appels ont pour objectif de dissiper des doutes, d'autres, sont passés à l'acte. Deux américains ont ingéré, pour l'un de l'eau de Javel et pour le second, un mélange de produits ménagers, de rince-bouche, de bière et d'analgésiques pour se prémunir du Covid-19 et ont été hospitalisé. Les deux hommes souffrent de problèmes psychiatriques,ils sont depuis sortis de l'hôpital et devraient s'en sortir sans séquelle, selon The Atlanta Journal-Constitution.

Ce phénomène a pris une telle ampleur que le plus grand fabricant du désinfectant Lysol a dû faire une mise au point en invitant les usagers à ne pas s'administrer ses produits dans le corps humain. Il est vrai que l'on ne peut pas attribuer, de façon ferme et définitive, la hausse des appels et des hospitalisations aux propos de Donald Trump, d'autant plus qu'une hausse avait déjà été constatée avant l'intervention du Président, un rapport publié par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies indique que :

Les cas d’exposition aux produits nettoyants ont augmenté de 20 % de janvier à mars 2020 par rapport à la même période l’année dernière.

Le président a déclaré que sa remarque n’était que du sarcasme, nous voilà rassuré mais il a ajouté :

Je posais une question sarcastique aux journalistes comme vous, juste pour voir ce qui allait se passer. 

Sacré Donald !