MENU
Accueil
Coronavirus : attention à certains gels qui ne nous en protègent pas !
Écouter le direct
Photo d'un gel hydroalcoolique (photo : Riccardo Milani / Hans Lucas)
Photo d'un gel hydroalcoolique (photo : Riccardo Milani / Hans Lucas) ©AFP

Coronavirus : attention à certains gels qui ne nous en protègent pas !

Dans cette période de crise sanitaire, les gels hydroalcooliques se vendent comme des petits pains. Leur utilisation permet de se protéger contre le virus en se lavant les main. Mais pas tous.

Les gels hydroalcooliques sont en rupture de stock dans beaucoup de pharmacies. Considérés comme une des principales armes pour contrer le virus, ils sont dans tous les sacs, sur toutes les mains. À défaut d'en trouver en pharmacie, certains en trouvent dans des magasins de cosmétiques. Mais ces gels n'ont pas les mêmes propriétés désinfectantes. D'autres décident même d'en faire eux-mêmes.

Les gels considérés comme "produits cosmétiques" n'ont pas la même efficacité

C'est le site internet de Merci Handy qui a lui-même voulu expliquer à ses clients que leurs gels hydroalcooliques sont "des produits cosmétiques", et non pas des biocides comme ceux qui sont vendus en pharmacie. Ce genre de produits ne sont donc pas utilisés dans "les hôpitaux, les établissements médicaux et paramédicaux." 

Les gels que l'on peut trouver dans les magasins de cosmétique alors ont des propriétés nettoyantes, comparables au savon, dont le but est d'absorber les impuretés. En revanche, ce ne sont pas des biocides, qui ont eux "des actions désinfectantes et antibactériennes." Interrogée par Mouv', la société Merci Handy  affirme avoir "effectivement constaté une forte hausse de commandes" sur leurs gels nettoyants pour les mains, mais précise qu'il n'a "jamais été question de "tirer profit” de la crise actuelle."

Laisser la fabrication des gels hydroalcooliques aux professionnels

Il faut également éviter de fabriquer son gel hydroalcoolique soi-même. En effet, les tutos pullulent sur les réseaux sociaux, et notamment sur YouTube. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié un guide de fabrication de produits hydroalcooliques, mais "destiné destiné aux professionnels de la pharmacie" comme ils l'ont indiqué. 

FranceInfo précise ainsi qu'il peut être dangereux de le fabriquer soi-même quand nous ne sommes pas des professionnels. En effet, il faut être en capacité de respecter strictement les dosages recommandés, et de stocker correctement les produits utilisés sans risquer d'accident.

En tous cas, se laver les mains reste un geste à répéter régulièrement, et de façon rigoureuse, comme l'a rappelé l'OMS sur ses réseaux sociaux. 

Alors, il vous est toujours possible de vous procurer des gels hydrosalcooliques dits biocides dans les pharmacies, et dans les rayons pharmaceutiques des grandes surfaces. S'ils ne sont pas en rupture de stock bien sûr.