MENU
Accueil
Coronavirus : 4900 nouveaux cas en 24 heures
Écouter le direct
Marseille : Un test réalisé lors d'une campagne depistage - SOPA IMAGES
Marseille : Un test réalisé lors d'une campagne depistage - SOPA IMAGES ©Getty

Coronavirus : 4900 nouveaux cas en 24 heures

On s'est habitué à lui et lui à nous... Le coronavirus n'était pas parti en vacances, la France vient d'enregistrer 4 900 nouveaux cas en 24heures, un record depuis le déconfinement.

L'été s’achève dans quelques semaines, si la grande majorité d'entre nous, ont pu profiter d'un peu de soleil et d'air pure, la guest-star surprise de cette année 2020 nommé coronavirus est toujours d'actualité et il compte bien y rester encore quelques temps... 

Des chiffres records 

A l'heure où la question (sans réponses) taraude toutes les chaines d'informations en continue : "Doit-on s'attendre à une seconde vague ? a-t-elle déjà débuté ? Passera t-on Noël, confiné prés du sapin ?", l'épidémie poursuit son œuvre, puisque en 24 heures : 4 900 nouveaux cas ont été comptabilisés, des chiffres fournis par Santé Publique France. Un record depuis le déconfinement. 

"Le pourcentage de tests positifs continue à légèrement augmenter, à 3,6%, contre 3% en début de semaine (et 1,1% début juillet)."

Au micro de FranceInfo, le Pr Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique indique qu'il n'y aura pas de vaccin contre le coronavirus avant le début 2021. Il faut continuer d'appliquer les gestes barrières et faire appel à la vigilance de chacun, la situation est à risques, comme le rappelle le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur BFMTV :

"La circulation du virus tend à s'accélérer. Nous avons fait hier plus de 5 000 diagnostics en 24 heures, c'est une augmentation de 40 % du nombre de cas sur une semaine."

Ainsi, les mesures sanitaires sont renforcées avec la généralisation du port du masque, obligatoire dans les lieux clos (restaurants, magasins, supermarchés, musées...) et aussi à l'extérieur, dans la rue, les marchés et les parcs dans de nombreuses villes de France(Paris, Nantes, Montpellier...). Dés le 1er septembre, le port du masque sera même obligatoire en entreprise : en open-space, dans les salles de réunion, les couloirs, les ascenseurs, les espaces cafétérias... et le télétravail doit être plus que jamais priorisé, surtout si la distanciation physique d'un mètre ne peut pas être respecté.