MENU
Accueil
Coronavirus : après LVMH, au tour de L'Oréal de se mobiliser
Écouter le direct
Le siège de L'Oréal à Saint-Ouen, près de Paris. (Photo : Eric Piermont)
Le siège de L'Oréal à Saint-Ouen, près de Paris. (Photo : Eric Piermont) ©AFP

Coronavirus : après LVMH, au tour de L'Oréal de se mobiliser

Emmanuel Macron a demandé à la population française de s'unir face à la crise sanitaire causée par le nouveau coronavirus. Certaines entreprises jouent le jeu et notamment L'Oréal qui a mis en place un un plan européen de solidarité.

"Plus nous agirons ensemble et vite, plus nous surmonterons cette épreuve" a déclaré Emmanuel Macron lundi soir, lors de son élocution annonçant le confinement. Depuis la semaine dernière, les consciences s'éveillent sur la dangerosité du virus Covid-19 et l'urgence qu'il y a de stopper sa propagation. L'urgence, c'est aussi d'approvisionner les hôpitaux en équipements médicaux, en masque, et en gels hydroalcooliques. Ces derniers manquent et c'est pour cela que L'Oréal a décidé de contribuer à l'effort collectif. 

Un plan européen de solidarité contre le coronavirus

Le Groupe L'Oréal a décidé de mettre en place un plan européen de solidarité pour lutter contre le coronavirus. Plusieurs mesures y sont alors énoncées pour "contribuer de toutes les manières possibles à l’effort collectif" comme l'explique Jean-Paul Agon, président et directeur général du groupe. 

"Les usines du groupe, qui avaient dès la semaine dernière démarré la fabrication de gel hydroalcoolique, vont intensifier leur production en quantités importantes" déclare L'Oréal dans son communiqué. La marque a ainsi prévu de procurer par la suite ces gels à différents hôpitaux, pharmacies et EHPAD en Europe, mais aussi aux acteurs de la distribution alimentaire pour que leurs employés "puissent se protéger en appliquant les mesures barrières préconisées." 

Le groupe L'Oréal a par ailleurs décidé de faire un don d'un million d'euros à des associations de lutte contre la précarité, pour permettre à chacun de son protéger contre le virus. Un vaste plan donc, qui s'inscrit dans la notion de solidarité insécable à l'affrontement d'une telle crise.

LVMH avait aussi pris les devants, dès dimanche, en annonçant la production de gels hydroalcooliques. Le but est alors de pallier la pénurie de ces gels en les fabriquant en abondance dans les usines de parfums et cosmétiques du groupe, puis en les offrant aux autorités sanitaires françaises. LVMH avait précisé que cet engagement serait "maintenu le temps nécessaire." Un engagement tout autre que celui de la marque Off-White, qui a décidé de la jouer opportuniste en lançant des masques de protection à 86,95...