MENU
Accueil
Contrairement en France, les librairies resteront ouvertes en Belgique
Écouter le direct
Timothy Fadek / Contributeur
Timothy Fadek / Contributeur ©Getty

Contrairement en France, les librairies resteront ouvertes en Belgique

L'heure du confinement a aussi sonnée en Belgique. Contrairement à la France, la durée sera de 6 semaines et les Belges auront la possibilité d'acheter leurs livres en librairie car ces commerces font partie de la liste des commerces essentiels.

Ce plat pays qui n'est pas le notre : la Belgique a fait un choix, un choix différent du gouvernement français puisque les librairies resteront ouvertes pendant le confinement. En effet, un arrêté ministériel belge dispose que :

Les marchands de journaux et les libraires bénéficient d’une dérogation, à l’instar des pharmacies et des stations-services. 

Le vice-premier ministre du gouvernement Georges Gilkinet a expliqué cette décision au quotidien belge LeSoir : 

"Il nous semble essentiel également de développer une attention à l'égard des plus fragiles mais aussi au niveau de la santé mentale de tous les Belges. La culture a un rôle énorme à jouer en la matière. C'est pour ça qu'il nous semblait utile de permettre aux libraires de rester ouverts, dans des conditions de sécurité renforcées, évidemment. Parce qu'il n'y a rien de mieux que d'ouvrir un livre pour s'évader de la situation terrible que nous vivons."

La fermeture des libraires en France crée un mouvement d'indignation 

En France l'annonce du reconfinement et la fermeture des commerces dits non-essentiels a bouleversé, une nouvelle fois, notre quotidien. Cette décision a crée un tollé avec cette question devenue virale : Pourquoi le livre n'est-il pas considéré comme un produit essentiel ?

Si cette question reste sans réponse, dans un souci d'équité, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture ont décidé de contraindre les grandes surfaces et les magasins Fnac a condamné les rayons contenant des livres. Cette décision a suscité l'incompréhension, plusieurs maires ont décidé de passer outre et de laisser ouverts les commerces non-alimentaires comme à Faches-Thumesnil ou à Estaires (Nord). 

Martine Aubry, la maire de Lille incite les français à signer la pétition du syndicat de la librairie française pour garder les librairies ouvertes. Elle est également co-signataire d'un courrier avec 50 maires de France pour demander au Premier ministre de "rétablir une égalité de traitement entre les commerces de proximité et les grandes surfaces commerciales."

La fronde s'organise, la maire de Paris : Anne Hidalgo et Roselyne Bachelot appellent les Français à ne pas acheter sur Amazon. En effet, Jeff Bezos ne s'est jamais autant enrichi qu'en 2020, rappelez-vous du dicton de l'année :"Le malheur des uns fait le bonheur d'Amazon".