MENU
Accueil
Confinement : l'attestation de déplacement sur votre téléphone dès lundi
Écouter le direct
Une femme lors de l'épidémie de coronavirus avec un masque et son portable (photo : Kay NIETFELD)
Une femme lors de l'épidémie de coronavirus avec un masque et son portable (photo : Kay NIETFELD) ©AFP

Confinement : l'attestation de déplacement sur votre téléphone dès lundi

Une attestation de déplacement numérique sera disponible à partir du lundi 6 mars. Vous pourrez la présenter directement sur votre smartphone en cas de contrôle de police lors de la période de confinement.

Si vous n'avez pas d'imprimante, vous n'aurez bientôt plus besoin d'écrire votre attestation de déplacement dérogatoire à la main. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé dans Le Parisien que le gouvernement mettrait en place des attestations numériques à partir de lundi. Elles seront disponibles sur le site du ministère de l'Intérieur et celui du gouvernement.

Une attestation numérique grâce à un confinement "bien respecté"

"À partir de lundi, nous mettons en place une attestation numérique en complément du dispositif papier" a déclaré Christophe Castaner ce jeudi 2 avril. Une annonce qui devrait arranger beaucoup de Français qui écrivaient jusqu'à maintenant leurs attestations à la main. Il y avait eu une incompréhension sur la possibilité de présenter des attestations numérique au début du confinement, et le gouvernement avait rapidement mis de côté cette possibilité. Aujourd'hui, Christophe Castaner explique être revenu sur cette décision parce que "les Français se sont approprié les règles du confinement" qui est selon lui "bien respecté." Le gouvernement a donc décider de "donner un peu de souplesse" grâce à cette attestation numérique.

Pas d'application, mais un document PDF

Il n'y aura pas d'application pour générer l'attestation, mais il faudra la télécharger en format PDF sur internet. Il y aura un QR code sur le document, que les policiers pourront scanner. Il n'auront donc pas à toucher votre téléphone portable pour éviter un maximum les contacts. "Ce système est aussi construit pour lutter contre la fraude" détaille le ministre de l'Intérieur. En effet, il faudra y inscrire l'heure de sortie, comme sur le format papier, mais les policiers pourront également voir l'heure à laquelle vous avez édité le fichier. Donc, si vous inscrivez l'heure et éditez le document à l'approche des forces de l'ordre, ils pourront s'en rendre compte facilement. Christophe Castaner a expliqué ne pas vouloir mettre en place d'application car il y a "un risque de piratage des données." 

Ce n'est donc pas grâce à ça que le gouvernement effectuera un "tracking", que le Premier ministre Édouard Philippe a bordé brièvement lors de la séance de questions-réponses organisée mercredi soir. Ce fameux "tracking" permettrait de savoir si une personne a été en contact avec une autre infectée par le Covid-19. Mais le Premier ministre a affirmé que les citoyens pourront choisir volontairement d'être suivis grâce à une application, sans obligation donc.