MENU
Accueil
Condamné à la prison à vie, il est libre grâce à Kim Kardashian
Écouter le direct
Kim Kardashian à la Maison Blanche le 13 juin 2019 pour s'exprimer sur la seconde chance des détenus
Kim Kardashian à la Maison Blanche le 13 juin 2019 pour s'exprimer sur la seconde chance des détenus ©Getty

Condamné à la prison à vie, il est libre grâce à Kim Kardashian

Momolu Stewart vient d’être libéré après 23 ans de prison. Condamné à perpétuité après avoir tué un homme alors qu’il n’avait que 16 ans, le détenu a été libéré grâce... à la surprenante Kim Kardashian !

Le 15 avril dernier, Kim Kardashian West déclarait sur son compte Instagram avoir commencé à suivre des cours pour devenir avocate. La nouvelle avait suscité de multiples railleries sur les réseaux sociaux mais la star californienne était bel et bien sérieuse. Cette idée ne lui est pas apparue un matin au saut du lit. En réalité, Kim K a trouvé sa motivation en œuvrant auprès de Donald Trump en 2018 après l’avoir rencontré pour parler de « réforme carcérale » mais surtout pour obtenir la liberté d’une femme de 63 ans condamnée à la prison à vie. Après celle-ci, Kim déclarait qu’elle voulait se «battre pour les gens qui ont payé leur dette envers la société » avant de dire « et si j’en sais plus, je pourrai faire davantage ». Faire plus, c’est ce que fait l’épouse de Kanye West depuis un an. Avant de passer le barreau de Californie en 2022, Kim K a : 

-          libéré 17 détenus puis payé le loyer d’un d’entre eux, Matthew Charles, 

-          fait un discours à la Maison Blanche aux côtés du président des États-Unis pour demander des meilleures conditions de détention, notamment pour les femmes,

-          annoncé un partenariat avec l’entreprise de covoiturage Lyft, accord qui vise à offrir les courses aux ex-détenus qui se rendent aux entretiens d’embauche.

Kim Kardashian et Momolu Stewart à la prison de Washington DC en juin 2019 / Oxygen
Kim Kardashian et Momolu Stewart à la prison de Washington DC en juin 2019 / Oxygen

Et donc, ce lundi 7 octobre, la star s’est illustrée à nouveau en obtenant la libération de Momolu Stewart avec qui elle avait pu échanger au cours de l’été. Cet homme de 39 ans a été libéré après 23 ans passés derrière les barreaux de la prison de Washington DC, après avoir tué un homme à 16 ans  et qu’il a été jugé comme un adulte, jugé à la prison à vie. Momolu Stewart a passé plus de temps en prison qu’en liberté. Durant toutes ces années, Stewart a fourni d’importants efforts en obtenant notamment son GED (General Education Development) qui équivaut au diplôme académique de niveau universitaire aux États-Unis. Une fois libre, le Washingtonien annonçait vouloir « juste apprécier les choses qui lui ont été enlevées alors qu’il n’était qu’un jeune homme durant toutes ces années en prison, l’odeur des arbres, profiter de la vie tout simplement ». Il a également expliqué au média Oxygen.com qu’il avait « été enterré vivant et qu’il vit maintenant une forme de ressuscitation ». Momolu Stewart bénéficiera d’une période de probation de 5 ans.

Kim Kardashian pour la bonne cause et au cœur d’une communication maîtrisée sur le bout des doigts

Le média Oxygen.com au micro duquel s’exprimait Momolu Stewart à sa sortie de prison n’était pas sur place par hasard. Un documentaire intitulé « Kim Kardashian West : The Justice Project » réalisé par… Oxygen va en effet voir le jour dans les prochains mois aux États-Unis. Ce documentaire montrera donc la star californienne en action auprès des prisonniers, de Donald Trump et mettra notamment en avant les propos de Kim K autour du dossier de Momolu Stewart à propos duquel elle disait notamment : « Il mérite que vous preniez sa libération en compte. Il s'est racheté et n'est plus dangereux pour la société__. S'il ne peut pas revenir en arrière et changer ce qu'il a fait quand il avait 16 ans, il en assume la responsabilité, pour la douleur qu'il a causée à la famille de sa victime, et il se sent coupable pour son rôle dans le crime qui a résulté dans la fin de cette vie ». Alors Kim Kardashian, bonne actrice ou faiseuse de miracles ? Au fond qu’importe, les anciens détenus maintenant libres eux sont bien réels et ont vu leur vie prendre un tout nouveau sens.