MENU
Accueil
Concert debout : 1500 professionnels de la musique interpellent le gouvernement
Écouter le direct
Global Gathering festival (Universal Images Group)
Global Gathering festival (Universal Images Group) ©Getty

Concert debout : 1500 professionnels de la musique interpellent le gouvernement

Dans une lettre ouverte au gouvernement, 1500 professionnels de la musique réclament une date pour la reprise des concerts debout. Après quatre mois d’arrêt complet de leur activité, leur survie est en jeu.

L'épidémie n'a épargné personne, le confinement a fermé toutes les structures culturelles et le monde de la musique a été sévèrement touché. Aucune date quant à la reprise des concerts en station debout n'a été avancée par les autorités. 

Le décret du 31 mai (confirmé par celui du 10 juillet) interdit de produire, interpréter, organiser des spectacles en station debout pour le public dans les établissements recevant du public. Actuellement, les règles sanitaires imposent dans les établissement recevant du public, la station assise ainsi qu'une distance de 1 mètre. Ce qui est impossible à respecter dans le cadre d'un festival ou dans une fosse.

Ainsi, 1500 professionnels : techniciens, producteurs, structures culturelles, organisateurs de concerts, professionnels de la musique, prestataires et travailleurs indépendants interpellent le Président de la République, le Premier Ministre et la Ministre de la Culture dans une lettre ouverte : 

Nous nous sentons abandonnés et méprisés par nos partenaires publics.

Les signataires demandent l'organisation de discussions avec les pouvoirs publics afin d'établir un protocole d'accueil des spectateurs, à l'image des négociations menées avec les restaurateurs, les cinémas et les clubs sportifs. La situation est alarmante, ce secteur déjà très précarisé, a besoin de perspectives pour se reconstruire :

"Nous sommes aujourd’hui dans une situation économique, sociale et morale plus que délicate. Ne pouvant plus vivre dans l’expectative, nous vous demandons des perspectives claires et cohérentes et des échéances dès le prochain Conseil de défense, afin de pouvoir travailler au redémarrage de nos activités".

Les acteurs culturels souhaitent : 

"une reprise à 100 % des capacités publiques des lieux à compter du 1er septembre 2020."

Pour soutenir l'appel, vous pouvez signer la pétition.