MENU
Accueil
CNews sanctionnée d’une amende de 200 000€ à cause d’Éric Zemmour
Écouter le direct
Eric Zemmour lors d'un débat à Paris en 2019. (photo : Lionel Bonaventure)
Eric Zemmour lors d'un débat à Paris en 2019. (photo : Lionel Bonaventure) ©AFP

CNews sanctionnée d’une amende de 200 000€ à cause d’Éric Zemmour

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a imposé une amende de 200 000 euros à la chaine d’information du groupe Canal à cause de propos tenus par Eric Zemmour.

Eric Zemmour a récidivé, et cette fois ça coutera cher à Canal. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a sanctionné, le 18 mars, CNews d'une amende de 200 000 euros pour "incitation à la haine" et "à la violence" après des propos de son polémiste. Le CSA prononce rarement des sanctions aussi importantes, et c’est la première fois qu’elle inflige une amende à une chaine d’info en continu. 

Zemmour s'en prend aux mineurs isolés

Le 29 septembre dernier, lors d’un débat sur le plateau de l’émission Face à l’info animée par Christine Kelly, Eric Zemmour s’est emporté contre les mineurs étrangers isolés. Selon lui, "ils n’ont rien à faire ici" : 

Ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont. Il faut les renvoyer

Le CSA s'agace

Le CSA a décidé de prononcer cette amende historique pour plusieurs raisons. D’abord, le chroniqueur de CNews a incité à la haine et encouragé les comportements discriminatoires. De plus, le gendarme de l’audiovisuel a regretté qu’"aucune réaction suffisamment marquée n’a été apportée à ces déclarations par les personnes en plateau". 

Enfin, l’instance s’agace du manque de réaction du groupe qui a déjà fait l’objet de plusieurs mises en demeure. Le comité d’éthique du groupe Canal s’était pourtant inquiété de ces avertissements : "la position centrale donnée à M. Zemmour", "son statut d’invité permanent" et le fait qu’il intervienne "sur les sujets mêmes" pour lesquels il a été condamné par la justice créaient "un risque spécifique".

Le groupe Canal+ s’apprête à contester la décision du CSA.