MENU
Accueil
Champigny-sur-Marne : le commissariat a été la cible de tirs de mortier d'artifice
Écouter le direct
AFP / Twitter account of @LeCapricieux94
AFP / Twitter account of @LeCapricieux94 ©AFP

Champigny-sur-Marne : le commissariat a été la cible de tirs de mortier d'artifice

Le commissariat de Champigny-sur-Marne a essuyé des tirs de mortier d'artifice, aucun blessé n'est à déplorer mais les dégâts sont considérables. Le ministre de l'Intérieur veut interdire la vente en ligne de ces engins pyrotechniques de plus en plus souvent utilisés contre la police.

Après avoir tenté de s'introduire, une quarantaine de personnes ont utilisé, dans la nuit du samedi 10 octobre, des mortiers d’artifice, les tirs avaient pour objectif le commissariat de Champigny-sur-Marne (94). Des vitres ont été brisées et plusieurs véhicules de police endommagés.

Les mortiers d'artifice sont des engins pyrotechniques utilisés par les professionnels pour propulser des feux d'artifices, mais la tendance actuelle est au détournement puisqu'ils sont utilisés contre les forces de l'ordre. Déjà en juillet, ils ont été utilisés contre trois commissariats des Yvelines (aux Mureaux, Fontenay-le-Fleury et Plaisir) et également en aout, après la défaite du PSG en finale de la Ligue des Champions. 

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin s'est rendu à Champigny-sur-Marne dès le lendemain de l'attaque, il a affirmé sa volonté d'interdire la vente en ligne au public. La loi a été modifiée concernant la vente de mortier dans les magasins de pyrotechnie aux personnes sans habilitation, mais il veut aller plus loin en interdisant la vente sur Internet, les mortiers d'artifice seront considérés comme "des armes par destination"__.