MENU
Accueil
Coronavirus : certains gels hydroalcooliques vendus ne sont pas efficaces
Écouter le direct
Une bouteille de gel hydroalcoolique - Bretagne (DAMIEN MEYER)
Une bouteille de gel hydroalcoolique - Bretagne (DAMIEN MEYER) ©AFP

Coronavirus : certains gels hydroalcooliques vendus ne sont pas efficaces

La direction de la répression des fraudes estime que la qualité de certains gels hydroalcooliques n'est pas suffisante pour lutter contre le coronavirus. Ces produits contenant moins de 60% d'alcool et parfois vendus en pharmacie devront être retirés des rayons.

On pense se protéger en l'appliquant sur nos mains, mais il peut parfois se révéler dangereux : le gel hydroalcoolique. En réalité, tous les gels ne se valent pas et ne nous protègent pas de la même manière face au coronavirus. C'est le constat dressé par la répression des fraudes. 

Des tests ont été menés en laboratoire et les résultats laissent à désirer. Romain Roussel, le directeur de cabinet de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) le révèle à nos confrère de franceinfo : "Pour être efficace contre le coronavirus, les gels hydroalcooliques doivent contenir au moins 60% d'alcool. Nous avons constaté que quelques produits prélevés ne contenaient pas suffisamment d'alcool. C'est pourquoi nous avons fait classer ces produits en non-conformes et dangereux. C'était le cas en particulier de 13% des produits analysés.__" 

D'autres produits sont aussi déclarés comme _"non conformes"_en raison d’un étiquetage minimisant les dangers présentés par ces produits (principalement celui de l'inflammabilité).

Plusieurs milliers de flacons sont donc considérés comme dangereux par la DGCCRF. Ils sont vendus sur internet, dans des tabacs, en grande surface et même dans certaines pharmacies. 

La DGCCRF va continuer son enquête pour retirer du marché ces produits inefficaces.  

En mars dernier, Mouv' vous alertait déjà sur une catégorie de gels qui ne nous protègent pas. Ces gels que l'on peut trouver dans les magasins de cosmétique ont des propriétés nettoyantes, comparables au savon et dont le but est d'absorber les impuretés. En revanche, ce ne sont pas des biocides, qui ont eux des actions désinfectantes et antibactériennes.