MENU
Accueil
Boîtes de nuit : réouverture possible au 10 juillet, mais avec des conditions strictes
Écouter le direct
 Le bar Balrock à Paris, des DJ mixent pour demander la réouverture des discothèques - 1er juillet 2020 (Photo : Alain Jocard)
Le bar Balrock à Paris, des DJ mixent pour demander la réouverture des discothèques - 1er juillet 2020 (Photo : Alain Jocard) ©AFP

Boîtes de nuit : réouverture possible au 10 juillet, mais avec des conditions strictes

Les professionnels du monde de la nuit réclamaient une solution pour sauver leurs établissements et leurs emplois. Le gouvernement pourrait prévoir une réouverture des discothèques au 10 juillet, mais avec respect des normes sanitaires.

Une réunion interministérielle avait lieu ce mercredi 1er juin avec les représentants, notamment syndicaux, du monde de la nuit. Le but était de discuter de ce qui pouvait être fait pour relancer l'activité des discothèques sans prendre trop de risques au niveau sanitaire. 

Des hypothèses ont ainsi été émises afin de construire par la suite le protocole sanitaire approprié. Ces professionnels de la nuit qui pensaient ne pas pouvoir rouvrir avant septembre vont peut-être pouvoir profiter, de façon réduite, d'une partie de la saison.

Evidemment, cet été, les boîtes ne seront pas comme nous les avons connues auparavant. Exit pistes de danses blindés et collés-serrés intempestifs. Exit aussi les fumoirs et couloirs où il est impossible de circuler. Mais alors de quoi seront faites les discothèques cet été ? Patrick Malvaës, Président du Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs (SNDLL) explique dans un communiqué qu'ils ont fait "un pas en renonçant là la piste de danse." Pas de piste de danse donc, mais des tables à la place. Les clients pourraient donc danser, mais seulement autour de leur table afin d'éviter de trop mélanger les individus venant des 4 coins de la France, voire de l'étranger, et donc limiter la propagation du virus. 

"Les discothèques pourront ouvrir en bar d’ambiance si elles le veulent" rapporte le Secrétaire général du SNDLL dans un communiqué. Le retour des pistes de danse ne pourrait intervenir qu'à partir de septembre cependant. 

Le syndicat déplore cependant l'absence d'un représentant du ministère de la Santé ou de l'Intérieur lors de cette réunion importante pour le monde de la nuit, ses 1 600 établissements en France et 25 000 employés. Il faudra alors attendre que le protocole sanitaire soit validé par le ministère de la Santé et un Conseil de Défense pour déterminer la date de réouverture des boîtes de nuit. La date du 10 juillet a été soumise pour le moment.