MENU
Accueil
Bobigny : la ville annule les loyers d'avril de 4000 locataires HLM
Écouter le direct
Des bâtiments à Bobigny - 2018 (photo : Philippe Lopez)
Des bâtiments à Bobigny - 2018 (photo : Philippe Lopez) ©AFP

Bobigny : la ville annule les loyers d'avril de 4000 locataires HLM

Dans le contexte de pandémie de Covid-19 et pour soutenir le pouvoir d'achat de ses habitants, Bobigny (Seine-Saint-Denis) a décider d'annuler, sans report donc, les loyers de 4000 locataires HLM pour le mois d'avril.

C'est une action inédite en France. La ville de Bobigny entend rayer les loyers du mois d'avril de 4000 logements. Une décision prise pour stimuler l'économie et dont le coût sera partagé entre la ville et l'Office public de l'habitat (OPH) de Bobigny.

"Privilégier le pouvoir d’achat des Balbyniens", voilà la priorité de la ville évoquée dans un communiqué en menant cette action. Il est expliqué que la population incluse dans cette initiative pourrait être très touchée économiquement par cette violente crise sanitaire et économique liée au coronavirus. En effet, "une part conséquente de la population balbynienne est composée de bénéficiaires de minima sociaux (...), de personnes sans emploi ou de précaires tirant leurs revenus de vacations et de "petits boulots"" est-il expliqué. 

Une initiative à 1,6 millions d'euros 

"L'exonération représente un montant de 1,6 million d'euros" détaille Mickael Alves, collaborateur du cabinet du maire, contacté par Mouv'. Un coût non-négligeable donc, qu'il est prévu d'être partagé entre la ville de Bobygny elle-même, et l'Office public de l'habitat. En effet, la ville assure assumer "une prise en charge à hauteur de 50% de la dette qui serait générée par l'exonération." "L'autre partie serait à la charge de l'Office HLM" affirme Mickael Alves. Il est demandé à cet office "d’utiliser tous les leviers que le gouvernement a mis à sa disposition pour faire des économies" pour y parvenir est-il inscrit dans le communiqué.