MENU
Accueil
Birmanie : elle fait du fitness en plein coup d'État, sa vidéo fait le buzz partout dans le monde
Écouter le direct
Khing Hnin Wai - Capture d'écran post Facebook (Khing Hnin Wai)
Khing Hnin Wai - Capture d'écran post Facebook (Khing Hnin Wai)

Birmanie : elle fait du fitness en plein coup d'État, sa vidéo fait le buzz partout dans le monde

Cette professeure birmane s'est, sans le vouloir, filmée entrain d'exécuter des mouvements de fitness alors qu'en fond, un convoi militaire était en route pour faire tomber le gouvernement...

Le 1er février 2021 en Birmanie, un coup d'état militaire faisait tomber le gouvernement civil. Les militaires accusent le parti jusque là au pouvoir de fraudes lors des dernières élections législatives qui ont permis à Aung San Suu Kyi de se hisser à la tête du gouvernement. Un événement qui a ébranlé le monde entier et que se sont empressés de condamner différents acteurs internationaux. Qu'est-ce que vous diriez maintenant, si on vous disait que cet épisode historique a été capturé en vidéo ?

Une erreur honnête qui a propulsée Khing Hnin Wai au centre des débats

La séquence fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. On y voit Khing Hnin Wai, une professeure birmane d'aérobics s'enregistrant entrain d'exécuter des mouvements de fitness sur une musique énergique sur le rond-point Royal Lotus. Jusque là, rien de vraiment étonnant. Mais bientôt, on voit apparaitre derrière la jeune femme une quantité impressionnante de voitures officielles qui semblent foncer.  Sans le savoir, Khing Hnin Wai a été témoin (et a relayé) l'exact moment où des militaires étaient en chemin pour prendre le contrôle du gouvernement birmane.

Si certains ont remis en cause la véracité de cette vidéo, sous prétexte que la coïncidence était un peu "trop grosse" pour être vraie, la prof a depuis partagé plusieurs vidéos dans lesquelles on peut la voir à différents moments de l'année, vêtue de différentes façons, entrain de se filmer à ce même endroit. Cela montre que cette localisation est tout simplement son lieu préféré pour faire ses vidéos tranquillement. Elle raconte qu'elle n'a pas été alarmée par toutes ses voitures, ces convois étant fréquents dans la capitale.

Capture d'écran Facebook (Khing Hnin Wai)
Capture d'écran Facebook (Khing Hnin Wai)

Dans la légende de ce post, elle réexplique n'avoir jamais voulu faire de blagues sur la situation, que cette vidéo était seulement sa participation à un concours. Cette justification fait notamment suite à des remarques de la part de partisans de l'armée birmane l'accusant de s'être moquée, selon un article de LCI. Vous pouvez retrouver la vidéo dans ce repost Twitter (et dans une centaine d'autres) :