MENU
Accueil
Bientôt un indice de "réparabilité" sur les appareils électroniques
Écouter le direct
Alex Tai/SOPA Images/LightRocket via Getty Images)
Alex Tai/SOPA Images/LightRocket via Getty Images) ©Getty

Bientôt un indice de "réparabilité" sur les appareils électroniques

Le Parlement Européen a pris une mesure visant à améliorer la lisibilité du marché high-tech pour les consommateurs, un indice de "réparabilité" devrait faire son apparition en 2021 sur les emballages de nos produits.

C'est une excellente nouvelle, vous connaissez déjà, le Nutri-score, ce système d'étiquetage nutritionnel à cinq niveaux, allant de A à E et du vert au rouge, établi en fonction de la valeur nutritionnelle d'un produit alimentaire, ainsi, le consommateur peut acheter un produit en toute connaissance de cause. Le Parlement Européen vient de prendre une mesure pour qu'un indice similaire dit de "réparabilité" soit apposé sur les packagings de nombreux produits high-tech. Dès janvier 2021, on devrait voir apparaitre ce logo même si on ne sait pas encore sur quels produits, il devrait s'agir des smartphones, des tablettes, des PC.

Cet indice se présentera sous la forme d'un logo, symbolisé par un écrou et une clé, lequel sera accompagné d’une note de 0 à 10. Plus la note est élevée, plus le produit affiche un fort taux de réparabilité, donc une durée de vie plus importante.

Sur quels critères portent cet indice ?

Sur 5 critères principaux, à savoir les documentations (un accès clair aux informations permettant d’entretenir et réparer nos futurs produits high-tech), la démontabilité, accès et outils, la disponibilité des pièces détachées, le prix des pièces détachées, et un critère spécifique à la catégorie d’équipements concernée. Concrètement, est-il facile de le réparer soi-même ? si ce n'est pas le cas, peut-il être réparé par un professionnel accessible et à quel prix ?

Voici le logo qui permettra de repérer l'indice de réparabilité d'un produit
Voici le logo qui permettra de repérer l'indice de réparabilité d'un produit

Grace à cet indice, le Parlement Européen espère responsabiliser le consommateur et surtout pousser les industriels à repenser à leurs méthodes de fabrication pour rendre les produits (et aussi futurs déchets) plus écologiques et durables. Les parlementaires souhaitent que les constructeurs étendent la durée de garantie des appareils.