MENU
Accueil
"Joséphine Ange Gardien" crée la polémique en utilisant les termes "beurette de banlieue"
Écouter le direct
Mimi Mathy, alias Joséphine dans la série "Joséphine ange gardien" est au cœur d'une polémique bien malgré elle - Serge BENHAMOU/Gamma-Rapho via Getty Images
Mimi Mathy, alias Joséphine dans la série "Joséphine ange gardien" est au cœur d'une polémique bien malgré elle - Serge BENHAMOU/Gamma-Rapho via Getty Images ©Getty

"Joséphine Ange Gardien" crée la polémique en utilisant les termes "beurette de banlieue"

Le terme "beurette", utilisé dans le résumé de l'un des épisodes de "Joséphine Ange gardien" a mis le feu aux poudres des réseaux... Et il faudra bien plus qu'un claquement de doigt pour faire disparaître la polémique.

La série "Joséphine ange gardien" à provoqué l'indignation sur les réseaux, il s'agit d'un résumé de l'épisode intitulé "Yasmina", diffusé dimanche 31 mai sur TF1 (cet épisode avait déjà été diffusé en 2012) : 

Descriptif de l'épisode de la série "Joséphine ange gardien" - Capture Twitter
Descriptif de l'épisode de la série "Joséphine ange gardien" - Capture Twitter

Le terme "beurette" a révulsé les internautes, un terme utilisé pour décrire Yasmina, jeune femme vivant en banlieue (cette contrée hostile et lointaine, reliée par d'horrible RER, pour ceux qui ne la connaissent qu'à travers TF1...). Le mot "beurette" a évolué avec le temps, il s'agit d'un terme à connotation raciste et misogyne.

Les réactions se sont succédé, et la polémique a accouché d'un hashtag #TF1Raciste :

Ce terme existe depuis les 80's, il a été utilisé le 3 décembre 1983, en Une du journal Libération à propos de la Marche pour l'égalité et contre le racisme : "Paris sur "Beur", La marche des jeunes franco-arabes":

La marche des jeunes franco-arabes - Libération , 3 décembre 1983.
La marche des jeunes franco-arabes - Libération , 3 décembre 1983.

Le terme"Beur" (féminin :"Beurette") est le verlan du mot arabe donc "une beurette" est à la base, une jeune fille d'origine maghrébine née en France de parents immigrés POINT BARRE. Ce mot est devenu sexiste et raciste, il est aussi utilisé pour qualifier une femme aux mœurs jugées légères, comme l'explique Lisa Bouteldja, instragrameuse et performeuse, qui oeuvre pour déconstruire les clichés autour du mot "beurette" :

Une beurette représente le bas de l'échelle sociale, sous les hommes et les femmes blanches.

Une étude, datant de l'été 2019, du site pornographique XHamster avait révélé que le terme le plus recherché sur sa plateforme, était le mot "Beurette"... un hashtag #PasVosBeurettes avait alors été lancé. 

La série"Joséphine ange gardien" n'en est pas à sa première polémique. Déjà en 2019, deux épisodes situés en 1830 intitulés "Enfin Libres !" avaient déclenché de nombreuses critiques. Mimi Mathy alias Joséphine, avait pour mission de sauver des esclaves de Martinique... Joséphine a peut-être besoin d'une mise à jour #2020.