MENU
Accueil
Banksy finance un navire pour secourir les migrants
Écouter le direct
Le navire "Louise-Michel", financé par Banksy pour secourir les migrants - Ruben Neugebauer
Le navire "Louise-Michel", financé par Banksy pour secourir les migrants - Ruben Neugebauer

Banksy finance un navire pour secourir les migrants

Banksy a encore passé un cap dans son engagement en faveur des migrants, artiste anonyme et engagé, il a financé un bateau pour secourir les migrants en Méditerranée.

Banksy est un artiste qui a décidé de prendre part à la politique en mettant son argent et son esprit au service de causes qui lui sont chères. Il avait déjà mis en avant, en 2015, le sort des migrants avec son parc d'attraction : Dismaland (l'anti-Disney), le parc avait été démonté et les constructions envoyées à Calais pour construire des abris pour les réfugiés.

Cette fois-ci, dans le plus grand secret, Banksy a financé un bateau, un ancien navire des douanes françaises de 31 mètres de long, baptisé "Louise-Michel" : du nom d'une figure féministe et anarchiste française de premier plan. Puis, il a contacté une figure militante en faveur des droits humains : Pia Klemp. Selon le Guardian, l'artiste lui a envoyé un mail fin 2019 :

"Bonjour Pia, j’ai lu votre histoire dans les journaux. Vous avez l’air d’une dure à cuire. Je  suis un artiste du Royaume-Uni et j’ai travaillé sur la crise des migrants, évidemment je ne peux pas garder l’argent. Pourriez-vous l’utiliser pour acheter un nouveau bateau ou quelque chose comme ça ? S’il vous plaît, tenez-moi au courant. Banksy."

Si Pia a d'abord cru à une blague, elle a recontacté l'artiste. Le projet s'organise alors entre Londres, Berlin et l'Espagne. Le navire Louise Michel est parti le 18 août du port de Borriana, près de Valence. Le navire est “peint en rose, et comporte des illustrations de Banksy représentant une fille dans un gilet de sauvetage tenant une bouée de sauvetage en forme de cœur” .

Il a déjà secouru 89 personnes, dont 14 femmes et 4 enfants.

L'équipage est constitué d'une dizaine de personnes, Banksy n'en fait pas partie. Il s'agit d' "activistes européens avec une longue expérience des recherches et des secours en mer". Les dix membres d’équipage du Louise-Michel se revendiquent tous comme des militants antiracistes et antifascistes prônant un changement politique radical. La Capitaine du Louise Michel s'est confié au Guardian :

"Je ne vois pas le sauvetage en mer comme une action humanitaire, mais comme faisant partie d’un combat antifasciste."

La prochaine étape est de débarquer les passagers en lieu sûr :

" Il recherche maintenant un port maritime sûr pour débarquer les  passagers ou les transférer sur un navire des gardes-côtes européens."

L’artiste comme l’équipage n’ont souhaité communiquer qu’une fois leur premier sauvetage effectué.