MENU
Accueil
Amazon pousse pour la légalisation du cannabis aux USA
Écouter le direct
Chanvre industriel (Cannabis sativa) en culture commerciale sur la côte est du Maryland. - Edwin Remsberg/VWPics/Universal Images Group via Getty Images
Chanvre industriel (Cannabis sativa) en culture commerciale sur la côte est du Maryland. - Edwin Remsberg/VWPics/Universal Images Group via Getty Images ©Getty

Amazon pousse pour la légalisation du cannabis aux USA

Amazon choisit ses combats, la société américaine vient d'apporter son soutien à un projet de loi qui légaliserait le cannabis sur tout le territoire américain.

Amazon est toujours dans la bonne direction... En avril dernier, la consommation de marijuana à usage récréatif était légalisée dans l'état de New York, ainsi "la ville qui ne dort jamais" rejoignait les 14 autres États américains et le district de Columbia. Et ce n'est pas tout puisque les dossiers des personnes ayant déjà été condamnées pour des délits liés à la marijuana ont été effacés. Une avancée considérable pour l'empire de l'Or Vert et Amazon l'a bien compris, à l'instar d'Uber Eats qui souhaite étendre son activité de livraison au secteur du cannabis lorsque sa consommation sera pleinement légalisée aux Etats-Unis.

Dave Clark, patron des opérations mondiales, a annoncé dans une lettre adressée aux employés, que la société soutenait le projet de loi visant à légaliser la marijuana sur l'ensemble du territoire américain : 

Nous espérons que d'autres employeurs nous rejoindront et que les députés agiront rapidement pour adopter cette loi.

Le message est clair, Amazon se range du côté des Démocrates, de plusieurs ONG et de nombreux élus qui dénoncent ces lois répressives car elles affectent de façon disproportionnée les communautés noire et latino, Dave Clark a reconnu :

Dans le passé, comme de nombreux employeurs, nous avons disqualifié des personnes pour des postes à Amazon s'ils étaient testés positif à la consommation de marijuana.

Mais les temps ont changé comme Dave Clark l'indique :

«Mais étant donnée l'évolution des lois dans différents États du pays (...)  nous n'inclurons plus la marijuana dans nos programmes extensifs de test des drogues.

En effet, comme pour l'alcool, des tests seront réalisés qu'en cas d'incident et les tests préalables vérifieront simplement que les salariés sont en état de travailler.