MENU
Accueil
Equipe de France féminine : Amandine Henry, la meilleure du milieu
Écouter le direct
Amandine Henry sous le maillot de l'Equipe de France.
Amandine Henry sous le maillot de l'Equipe de France. ©Getty

Equipe de France féminine : Amandine Henry, la meilleure du milieu

A 29 ans, la capitaine de l'Equipe de France a eu un parcours semé d’embûches. Mais elle a fait preuve d'une abnégation inébranlable qui lui a permis d'accomplir une carrière exemplaire.

Le football a fait de moi une femme.

Cette première phrase reflète totalement l'amour fusionnel entre Amandine Henry et le ballon rond. Les valeurs inculquées dans le football l'ont aidée à se forger en tant que femme. Initialement inscrite à la gym, Amandine fait le grand écart pour rejoindre son premier club à l'âge de 5 ans. Elle évoluera avec les garçons (faute de filles) près d'une dizaine d'années avant de se faire repérer par le prestigieux centre de formation de Clairefontaine qu'elle intègre à 15 ans. Tout va très vite pour Amandine qui est vite responsabilisée. Dès 2007, elle porte le brassard de capitaine de l’équipe de France lors de l'Euro des -19 ans. Elle est ensuite recrutée par l'élite de l'élite : l'Olympique Lyonnais ! Mais la réalité l'a rattrape et son genou fait des siennes. Et c'est plutôt grave.

Le coup d'arrêt

Amandine Henry a dû subir une greffe de cartilage au genou en 2008. Une intervention chirurgicale relativement complexe qui n'a jamais été réalisée sur un sportif de haut niveau auparavant. Le risque était simple, cette opération pouvait siffler la fin de sa carrière. Un an et demi d’arrêt ont dû être nécessaires pour refouler la pelouse. Un long parcours du combattant qui a laissé des séquelles physiques et psychologiques puisqu'elle-même reconnaît qu'elle ne pourra "plus jamais jouer à 100%". Elle ne cache pas avoir songé à mettre un terme à sa carrière à ce moment-là mais a pu compter sur un entourage bienveillant qui a toujours été présent. « _Les proches, ça fait toute la différence, c’est 90% des bons choix dans une carrière, ça peut être la différence entre quelqu’un qui perce ou non. Je ne remercierai jamais assez mon entourage. »._La numéro 6 des Bleues a également longtemps été écartée par l'ancien sélectionneur de l'Equipe de France Bruno Blini qui remettait en doute l'état d'esprit de la Lyonnaise.

La résurrection

L'équipe de France s'est privée de l'une de leurs meilleures cartes pendant près de deux ans. Cette "punition" lui a fait manquer les Jeux Olympiques de 2012. Bruno Blini a revu son jugement en la rappelant sur la fin, mais c'est réellement son successeur Philippe Bergeroo qui l'installe définitivement en sélection. Elle participe ainsi à la Coupe du Monde 2015 au Mexique où elle réalise une très belle campagne malgré l'élimination de la France en quart de finale. Elle remporte le ballon d'argent de la compétition qui récompense la deuxième meilleure joueuse du tournoi. Son ascension en sélection continue puisqu'elle devient capitaine des Bleues depuis l'arrivée de Corinne Diacre à la tête de la sélection. Une femme qu'elle admire en tant que pionnière et ambassadrice du football féminin grâce à son engagement. A l'heure actuelle, Amandine peut se targuer d'avoir un palmarès pléthorique : un titre de champion des Etats-Unis, 11 championnat en France, 5 Ligues des Champions... En 2019, elle était également nommée lors de la 1ère édition du Ballon d'Or féminin aux côtés de ses coéquipières en club et en sélection Amel Majri et Wendie Renard. 

L'info Mouv' en + : Croire en ses rêves, c'est le roman d'Amandine Henry qui a pour ligne conductrice "Il ne faut jamais baisser les bras, car tout est possible." Elle retrace son parcours et raconte l'influence abyssale que le football a eu sur elle. Le livre est dispo depuis le 15 mai 2019.