MENU
Accueil
Alexandria Ocasio-Cortez revient sur l'invasion du Capitole et dit être une "survivante d'agression sexuelle"
Écouter le direct
Alexandria Ocasio-Cortez - Washington D.C en février 2020 (Tom Williams)
Alexandria Ocasio-Cortez - Washington D.C en février 2020 (Tom Williams) ©Getty

Alexandria Ocasio-Cortez revient sur l'invasion du Capitole et dit être une "survivante d'agression sexuelle"

Alexandria Ocasio-Cortez est revenue sur son expérience lors de l'invasion du Capitole par des militants pro-Trump lors d'un live Instagram d'une heure et demie dans lequel elle a notamment révélée être une "survivante d'agression sexuelle".

L'invasion du Capitole le 6 janvier dernier par des militants pro-Trump a profondément marqué le monde, les Etats-Unis en tant que pays, mais forcément encore plus profondément les membres du Congrès s'étant retrouvé piégé dans ce bâtiment étatique. Alexandria Ocasio-Cortez (AOC), représentante démocrate au Congrès, se trouvait sur les lieux au moment des faits. Dans un live Instagram de près d'une heure et demie, AOC est revenue sur cette expérience traumatisante. L'occasion pour elle d'évoquer un autre traumatisme, celui d'être la "survivante d'une agression sexuelle". 

"Je fais ce live aujourd'hui pour parler de ce qui s'est passé au Capitole". Elle commence par rappeler que son histoire est loin d'être l'unique histoire relative à cet événement et rappelle l'existence de nombreuses personnes ayant été impliquées de manière plus ou moins directe et qui tendent à être oubliées (comme les employés de service qui ont du nettoyer les dégâts après coup). 

Pendant 1h30, AOC revient sur cette expérience cauchemardesque

Lors de cette vidéo, elle revient sur les jours qui ont précédé l'événement et sur l'invasion en elle-même. Elle raconte son expérience personnelle et notamment la manière dont elle a du se cacher, d'abord dans des toilettes lorsqu'elle a entendu la voix d'un policier du Capitole à sa recherche lancer : "elle est où ?". Pour rappel, AOC est la cible d'un grand nombre de représentants républicains, et a fait l'objet de nombreuses critiques de la part du président sortant Donald Trump.

La représentante a véritablement craint pour sa vie et est revenue sur le traumatisme causé par une telle expérience. À cette occasion, elle a aussi évoqué le fait d'être la survivante d'une agression sexuelle, traumatisme possiblement réactivé par les récents évènements. "Je suis une survivante d'agression sexuelle__. Je ne l'ai pas dit à beaucoup de personnes dans ma vie. Mais quand on vit un traumatisme... le traumatisme s'accumule". 

"Mon histoire n'est pas la seule histoire, ni même l'histoire centrale concernant ce qui s'est déroulé le 6 janvier. C'est juste une histoire parmi celles des nombreuses autres de personnes qui ont craint pour leur vie au Capitole à cause des mensonges, des menaces et de la violence attisés par la couardise des gens qui ont mis leurs intérêts personnels avant la démocratie" expliquait-elle dans un tweet qui a précédé de peu la publication de son live.