MENU
Accueil
Akhenaton : "je ne suis pas antivax, je suis anti-ce-vax"
Écouter le direct
Akhenaton aux Victoires De La Musique (crédit photo : Tony Barson/FilmMagic)
Akhenaton aux Victoires De La Musique (crédit photo : Tony Barson/FilmMagic) ©Getty

Akhenaton : "je ne suis pas antivax, je suis anti-ce-vax"

Akhenaton s'est exprimé quant à son opinion sur le vaccin contre la covid.

Akhenaton l'a dit et il le répète, il ne se fera pas vacciner. Le marseillais a ainsi déclaré dans une interview à Voici : "je ne suis pas antivax, je suis anti-ce-vax".

Cela fait un certain temps que les membres d'IAM, en particulier Akhenaton, prennent le gouvernement à contre-courant concernant le covid. Malgré son séjour en hôpital pour détresse respiratoire en août, il continue à s'opposer fermement au pass sanitaire et au vaccin; par exemple en remboursant tous les tests des personnes assistant à leur concert.

"Je préfère écouter la société civile"

En juillet, le leader d'IAM avait publié une vidéo dans laquelle il assumait publiquement être contre la vaccination obligatoire et le pass sanitaire. Il expliquait alors : "avec le groupe IAM, nous sommes contre le passeport sanitaire et contre la vaccination obligatoire. Il en va de nos libertés et surtout de l'avenir de nos enfants... ces lois sont extrêmement dangereuses pour tout le monde, il ne faut pas oublier que c'est ensemble qu'on trouvera des solutions"**.

Interrogé par Voici ce vendredi 7 janvier, IAM témoigne d'une forte ténacité dans ses opinions. Il a ainsi surenchéri, expliquant pourquoi il est toujours contre le pass vaccinal : "je ne vais pas me faire vacciner alors que je suis immunisé", argue-til, avant d'ajouter "je ne suis pas antivax, je suis anti-ce-vax. Je ferai celui de l'institut Pasteur si c'était possible". Akhenaton semble donc douter de la fiabilité du vaccin proposé actuellement; et ajoute "je préfère écouter la société civile que les hommes politiques professionnels qui sont dans un star game encore pire que les autres".

Des paroles qui font écho aux inquiétudes d'une grande partie de la population, alors que plus de 100 000 personnes ont marché ce weekend pour s'opposer au pass vaccinal, qui vient d'être approuvé par le gouvernement.