MENU
Accueil
83 millionnaires demandent à être taxés davantage et immédiatement
Écouter le direct
Leonardo DiCaprio - Loup de Wall Street (Martin Scorsese)
Leonardo DiCaprio - Loup de Wall Street (Martin Scorsese)

83 millionnaires demandent à être taxés davantage et immédiatement

La pandémie mondiale est un puissant révélateur d'inégalités, les millionnaires l'ont bien compris et demandent, dans une lettre ouverte, à être taxés davantage car "L'humanité est plus importante que notre argent".

Dans une lettre ouverte, 83 millionnaires demandent que leurs fortunes soient davantage ponctionnées pour faire face à la crise sanitaire. Cet appel peut paraitre incroyable et pourtant  ce n'est pas la première fois que les plus riches se mobilisent, ils réclament une augmentation "immédiate, substantielle et permanente" des impôts _"pour des gens comme nous"_afin de contribuer à financer la reprise économique après la crise de Covid-19.

Ils sont conscients du rôle essentiel qu'ils ont à jouer :

"Non, ce n'est pas nous qui soignons les malades dans les services de soins intensifs. Nous ne conduisons pas les ambulances qui amèneront les malades dans les hôpitaux. Nous ne réapprovisionnons pas les rayons des épiceries ni ne livrons de la nourriture au porte à porte. Mais nous avons de l'argent, beaucoup d'argent. De l'argent dont nous avons désespérément besoin aujourd'hui et qui continuera à être nécessaire dans les années à venir, alors que notre monde se remet de cette crise__."

Le nombre de personnes super-riches continue d'augmenter malgré l'impact économique de la crise Cette crise a mis en évidence une réalité : les métiers les plus utiles sont les moins bien payés ainsi les signataires exhortent les politiques à faire le seul choix possible : augmenter leurs taxes de façon durable :

"Nous avons une dette énorme envers les personnes qui travaillent en première ligne de cette bataille mondiale. La plupart des travailleurs essentiels sont largement sous-payés pour le fardeau qu'ils portent."

Ils demandent aux responsables politiques de "__s'attaquer aux inégalités mondiales et à reconnaître que les augmentations d'impôts sur les riches et une plus grande transparence fiscale internationale sont essentielles pour une solution viable à long terme".

Cette lettre a pour but d'interpeller les dirigeants avant la réunion du 18 juillet, en présence des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20. 

Dans les signataires, les noms de Jerry Greenfield, co-fondateur de Ben and Jerry's ice cream, Abigail Disney, héritière de Disney, Sir Stephen Tindall, fondateur du Warehouse Group et deuxième homme le plus riche de Nouvelle-Zélande avec une fortune de 475 millions de dollars, le scénariste et réalisateur britannique Richard Curtis ou encore John O'Farrell, qui a gagné des millions en investissant dans des entreprises technologiques de la Silicon Valley. Pour le moment, aucune trace de la personne la plus riche du monde : Jeff Bezos, fondateur d'Amazon, qui a vu sa fortune gonfler de 75 milliards de dollars cette année pour atteindre le chiffre record de 189 milliards de dollars. Jeff Bezos a donné 100 millions de dollars, cela représente moins de 0,1% de sa fortune estimée.