MENU
Accueil
Di-meh, Benjamin Epps, Le Juiice, KT Gorique… Assiste au festival Hip Opsession Musique 2021
Écouter le direct
Captures écran avec Benjamin Eps, KT Gorique et Di-Meh
Captures écran avec Benjamin Eps, KT Gorique et Di-Meh

Di-meh, Benjamin Epps, Le Juiice, KT Gorique… Assiste au festival Hip Opsession Musique 2021

Du 1er au 9 octobre prochain, Nantes et son agglomération vibreront au rythme des artistes hip hop invité·e·s dans le cadre de Hip Opsession Musique.

De nombreux·ses talent feront l’honneur de revenir pour Hip Opsession sous de nouvelles formes, dans de nouveaux lieux, avec de nouveaux projets. Parmi elle.ux, Gérard Baste et DJ Pone présentent le nouvel album Rechute avec leur association de gens normals : les Svinkels. Le "parrain" Rocé se prête au jeu de Sonorium pour deux sessions d’écoute des projets Top Départ et Par les damné.e.s de la terre avant de rejoindre sur scène Drache et Vîrus & DJ Blaiz’, eux aussi familiers du festival. Pour Sheldon, pilier de la 75e session, retour à la scène après une participation au talk de l’édition 2020. Invité·e·s en 2018, Illustre (avec Madame Rap) et Di-Meh (avec ses Xtrm Boyz Makala et Slimka) occupent désormais le haut de l’affiche et l’espace de jeu en solo.

Parmi les futur·e·s taulier·e·s du rap-jeu, il faut miser fort sur Le Juiice a.k.a la Trap Mama ; sur Benjamin Epps, l’autoproclamé Biggie francophone, KT Gorique et son art du kickage ; Jäde, révélation R’n’B lyonnaise ; et sur Zinée, MC stratosphérique proche du crew de Sheldon cité plus haut. On pourrait également citer le nantais Coelho...

Les nouveaux talents 

Plus bouillonnante que jamais, la scène jaune et verte regorge de talents rap qui n’attendent même plus l’étincelle pour laisser exploser leur musique. En premier lieu, Vadek, lauréat national Buzz Booster 2020 et Allebou, sérieux prétendant à la couronne cette année. Également chez les titulaires : les artistes invités par le collectif Le Fil Rouge : Sizaye, Black Jeez, RBK et ceux convoqués par l’équipe de Slasher : Don Max & Fullbaz, Malik alias Omar, Jaycrate. Enfin, la programmation concoctée par les bars et cafés-concerts du réseau Bar-Bars promet une belle brochette d’artistes locaux (annonce prévue le 15 septembre).

Beaucoup de concerts rap, mais pas que...

Pendant que The Architect & VJ Befour et Ours Samplus représentent la scène beatmaking nationale, de nombreux·ses artistes mettent en lumière le human beatbox de différentes manières : Black Adopo en format conférence, Saro & Alexinho en mode ciné-concert, Lexie T, Team Punk et End of the Game en concert. Aux platines, une sélection de DJ’s made in Cité des Ducs étoffent également la programmation : Krumpp Dj’s, Kazma, Melissa Montana, Cosma ou encore Vizu.

Comme le veut la tradition, plusieurs moments de rencontres, de discussions et d’échanges sont programmés tout au long du festival. On parlera clips de rap et représentations (post)coloniales avec Célia Sauvage, nous demandons si le rap est encore un genre musical avec l’équipe du Grünt ou revenons de colo en compagnie des actrices du Summer Camp.

Pour compléter ce programme, place à la photographie et au cinéma. 2 films cultes à revoir à l’infini : Boyz N The Hood et Ma 6-T va Crack-er et les expositions de Cracklink, Stones_raw et Simon point.png de l’écurie Slasher, encore eux.

Afin de favoriser l’accessibilité aux spectacles et concerts, plusieurs d’entre eux sont proposés en audiodescription, interprétés en langue des signes française ou chansignés. Par ailleurs, un programme d’action culturelle In/Off accompagne la programmation de cette nouvelle édition et garantit la volonté de découverte et de transmission autour du hip hop.

Rendez-vous le vendredi 1er octobre.