MENU
Accueil
Quand Facebook censure la page de la petite commune de Bitche
Écouter le direct
Panneau d'entrée de la commune de Bitche, en Lorraine.
Panneau d'entrée de la commune de Bitche, en Lorraine.

Quand Facebook censure la page de la petite commune de Bitche

Pour Mark Zuckerberg, "Bitche" serait une insulte. Mais en France, c'est juste une petite ville de l'est !

C'est une nouvelle Made In Lorraine que nous a repéré France Bleu : la petite commune de Bitche, située en Lorraine a été injustement bannie de Facebook à cause de l'algorithme. Dans la langue de Shakespeare, "Bitche" est une insulte, alors la page a été tout simplement dépubliée. 

Radio Mélodie rapporte que la suppression de la page remonte au 19 mars dernier ! Alors, le service communication de la ville a décidé de créer une nouvelle page Facebook intitulée "Mairie 57230".

Tout rentre dans l'ordre

Le conseil municipal de Bitche vient d'ailleurs de publier un communiqué sur sa page secondaire indiquant que l'erreur de l'algorithme de Facebook venait d'être rétablie. "Le plus étonnant, c'est que cela ait duré et que Facebook ait mi autant de temps pour corriger cet incident. Le PDG de Facebook France vient de me contacter personnellement pour m'informer que la page de la ville de Bitche est a nouveau publiée et pour s'excuser des désagréments qui ont pu être causés" indique Benoît Kieffer, le Maire de Bitche dans un communiqué de presse : 

Communiqué de la commune de Bitche
Communiqué de la commune de Bitche

Pas rancunier, l'élu invite même directement marc Zuckerberg et le PDG de Facebook France  à venir visiter sa commune "Pour leur faire découvrir notre jolie cité fortifiée qui s'est illustrée dans l'histoire à plusieurs reprises. Mais aussi pour honorer ensemble, avec eux, la mémoire des compatriotes et de nos amis américains qui, sous la bannière de la 100ème division d'infanterie, sont venus depuis la Caroline du Sud libérer notre ville ; nos libérateurs qui se sont alors eux même dénommés, avec fierté, the "Sons of Bitche"." rappelle Monsieur le Maire. En tous cas, ils ont de l'humour !