MENU
Accueil
"Star Wars" : les jeux contre-attaquent
Écouter le direct
"Star Wars : Jedi Fallen Order" (© Electronic Arts)

"Star Wars" : les jeux contre-attaquent

Dans la foulée de l'arrivée des premières images du l’Épisode 9 de la saga "Star Wars" au cinéma ont suivi les annonces de sorties de différents produits de la franchise dans tous les domaines, y compris le jeu vidéo. L'occasion de revenir sur les sorties passées, les réussites comme les échecs retentissants.

Le weekend du 13 avril, la convention Star Wars Celebration 2019 donnait à Chicago le coup d’envoi du rendez-vous de fin d’année, en lâchant devant une armée de fans en pls les premières images du prochain film. Prévu pour le mercredi 18 décembre au cinéma, Star Wars : The Rise of Skywalker replace le réalisateur J.J. Abrams au centre du game, après un épisode 8 tenu par Rian Johnson qui a littéralement déchiré la communauté. 

Pendant que les polémistes polémiques et les rageux ragent pour essayer de deviner quel bail des enfers se cache derrière la voix qui boucle ce court extrait, ou encore s’il le titre fait référence à un ou plusieurs Skywalker (traduction officielle L’ascension de Skywalker ), les consoleux et pécéïstes commencent déjà à saliver devant une autre vidéo tombée pendant la grande foire du sabre laser. Samedi, l’éditeur américain Electronic Arts présentait son nouveau gros bébé, Star Wars Jedi Fallen Order (tentative de traduction maison : “L’Ordre Jedi Déchu”).

Une aventure dont on espère qu’elle va balayer toutes les errances starwarsiennes des dernières années, faites d’expériences multijoueurs dopées aux micro-transactions. Cette fois, le jeu est taillé pour du solo, avec un scénario qu’on espère enfin digne de ce nom ; l’éditeur Electronic Arts (Battlefront) a donné carte blanche au studio Respawn Entertainment (Apex Legends, TitanFall) pour remplir la mission. Sur le papier ça fonctionne, et après avoir vu le premier trailer, on est plutôt rassuré. Ok, les personnages ne sont pas les plus originaux/charismatiques qu’on ait vu, mais la réalisation semble bien partie pour nous en mettre plein la vue. D’autre part, le studio Respawn assure que l’accent est mis sur l’histoire ; quiconque a joué à TitanFall 2 sait que la team a des sérieux arguments en la matière. Bon, par contre il va falloir patienter… Star Wars Jedi Fallen Order étant calé au 15 novembre 2019 ! Alors en attendant, on vous a cuisiné un petit menu Star Wars jeu vidéo, avec ses meilleures recettes. Suivez le chef, chaud devant !

Pour commencer, comptez pas sur nous pour vous lister tous les jeux Star Wars sortis depuis… Ah ouais, depuis 1982 ! Au total, la saga des Skywalker dépasse très largement la centaine de jeux, plus ou moins adaptés de l’univers ciné de la Guerre des Étoiles. 1982 donc, premier jet, avec une transposition du deuxième film (si vous considérez que l’épisode 4 est le premier…) sur la console plus que techniquement limitée Atari 2600. 

Ça vole littéralement pas très haut, puisque le doss se résume à diriger Luke Skywalker dans un Snowspeeder, confronté à des AT-AT pendant la bataille de Hoth. Si vous n’avez rien compris, c’est sans doute que Star Wars c’est pas du tout votre délire, donc on vous traduit : vous pilotez un vaisseau spatial qui combat des sortes de gros chevaux-robots, sur une planète enneigée ; le but est d’empêcher le plus longtemps possible lesdits chevaux-robots d’éclater votre base. Simple, basique. Très, très basique, même. 

On laisse derrière nous le monde des consoles préhistoriques pour se pencher un instant sur la première méga claque du genre : Star Wars, tout court, version arcade en 1983. C’est déjà un peu plus parlant que le modèle précédent, puisque cette fois on est dans le X-Wing de Luke, face à des vagues successives de machins volants qu’il faut évidemment dégommer à coups de laser. La représentation 3D préfigure déjà l’avenir de Star Wars en jeu vidéo.

Retour sur console, on est toujours sur Atari 2600, 1983. Star Wars Jedi Arena permet pour la toute toute première fois d’utiliser un sabre laser. Une fois de plus c’est le service minimum, mais c’est là aussi une trajectoire que le jeu vidéo dérivé de la saga va emprunter encore et toujours par la suite.

Si vous êtes plutôt pilote rebelle

On ne peut que vous conseiller de mettre la main sur une vieille Nintendo Game Cube pour foncer sur Rogue Squadron II : Rogue Leader. Bâti sur les fondations d’un jeu sorti sur Nintendo 64 quelques années plus tôt, RS2 est aujourd’hui encore un chef-d’œuvre du genre, poussé par une animation de ouf et une bande-son monstrueuse. Hyper facile à prendre en main, le jeu se contente de combats aériens/spatiaux, mais le fait mieux que tous les autres concurrents. 

Si vous êtes plutôt Jedi 

Beaucoup de références dans cette catégorie, dont une grande partie encore dispo actuellement de façon officielle. Sans passer tout en revue, il y a bien sûr les deux épisodes du reboot de Battlefront, développés par la team derrièreBattlefield(mais si, voyons, c’est comme Call of mais c’est pas Call of). Essentiellement des batailles multi en ligne, à grande échelle, sur PS4/One/PC. Visuellement monstrueux, les Battlefront méritent qu’on s’y attarde, qu’on soit fan de la saga ou non. Après, si vous cherchez avant tout une expérience solo, vous allez vite décrocher, passez votre chemin. 

L’autre gros morceau toujours en activité, c’est toujours The Old Republic sur PC, un concurrent de _World of Warcraft_qui se joue en solo ou en groupe, en ligne, dans un univers massivement multijoueur. Le jeu a mis plusieurs années à vraiment trouver ses marques, mais maintenant qu’il est bien installé, ça serait dommage de ne pas se laisser tenter si vous kiffez cet univers. 

The Old Republic, c’est le descendant de Knights of the Old Republic, un jeu de rôle hyper ambitieux, qui reste plus de 15 ans après la référence absolue de Star Wars version jeu vidéo. Pour la petite histoire, c’est le studio derrière la saga Mass Effect qui est responsable de ce (double) projet de folie furieuse. Vrais savent. Vous allez nous dire : c’est bien beau mais comment on fait pour jouer à un truc sorti en 2003 ? Eh bah c’est simple : il est dispo sur Xbox One, Mac, iOS et Android, dans des supers remasters vendus quelques euros. Faut juste taper “KOTOR” dans le Live, l’Appstore ou Google Play. 

Et bien sûr, ce tour d’horizon ne serait pas complet sans parler des jeux Lego, qui sont finalement les seuls moyens de revivre à peu près l’intégralité des films classiques, manette en main. Avec en plus des dialogues qui provoquent des barres de rire en chaînes. Vous fiez pas à l’apparence très kids des ces épisodes, il y en a pour tous les publics. 

Si vous êtes plutôt Sith

Encore une référence “sabre” qu’on vous conseille très fort, c’est Star Wars : Le Pouvoir de la Force. Un super jeu d’action et d’aventure, ou pour une fois, on n’est pas dans la peau d’un gentil Jedi mais de Starkiller, un jeune disciple de Dark Vador qui part en vrille dans le côté obscur. Dispo sur PC, Mac, PS3 et 360 (et donc Xbox One, en téléchargement), le jeu est vraiment bien foutu, même si la campagne est un peu trop courte. La suite n’a d’ailleurs pas réglé ce problème et c’est bien dommage, puisqu’il se raconte dans les milieux autorisés que George Lucas, le créateur historique de la franchise Star Wars version ciné, considère ces deux jeux comme faisant partie de la mythologie officielle. Le rachat de tout le dossier par Disney a balayé tous les espoirs de revoir un jour Starkiller en jeu vidéo. Sah, quelle tristesse. 

Vous voulez encore plus de tristesse ? Laissez-nous vous parler quelques instants de Star Wars 1313. On est en juin 2012, à l’E3 de Los Angeles, le grand salon du jeu vidéo. LucasArts, le studio officiel de George Lucas, fait venir une poignée de journalistes spécialisés (dont votre humble serviteur ici présent) pour assister à une présentation privée de son futur bébé. Imaginez une sorte d’Uncharted au pays des Jedi, dans lequel on dirige un chasseur de prime (pensez à Han Solo).

La mise en scène est délirante, visuellement c’est un choc total, à tel point qu’en sortant de la salle quelques minutes plus tard, on se demande tous si la PS3 et la Xbox 360 seront capables de faire tourner tout ça - petit rappel : la PS4 et la Xbox One sont encore au stade de rumeur à ce moment-. Évidemment, quand on leur pose la question, les équipes de LucasArts se contentent de sourire, personne ne veut lâcher le morceau sur les futures consoles de Sony et Microsoft. Reste que Star Wars 1313 est dingue, on se dit qu’on tient peut-être enfin LE jeu d’aventure dont on rêve depuis plusieurs décennies… 

Quelques mois plus tard, Disney annonce le rachat de Lucas (films et jeux), et balance tous les projets en cours à la poubelle, pour amorcer une nouvelle ère dans l’histoire de la saga. Chez Mickey, 1313 impressionne, mais le deal signé par Lucas avec l’éditeur Activision est remis en cause par Disney, qui se tourne vers le concurrent Electronic Arts. Fin de l’histoire, #larmesdesel. Bon, faut voir le bon côté des choses : cette nouvelle direction nous a aussi épargné un nouvel épisode de Kinect Star Wars, et ça, c’est beau.