MENU
Accueil
Vinicius Junior, la nouvelle pépite brésilienne du Real Madrid
Écouter le direct
Depuis le 24 janvier, Vinicius a délivré 4 passes décisives à Karim Benzema ©Getty

Vinicius Junior, la nouvelle pépite brésilienne du Real Madrid

Arrivée au Real Madrid l’été dernier en provenance de Flamengo, Vinicius Junior impressionne alors qu'il n'a que 18 ans.

Le 13 mai 2017, Vinicius Junior disputait son tout premier match professionnel avec Flamengo. Dix jours plus tard, le Real Madrid signait le joueur de 17 ans pour 61 millions d’euros ! Effectif à partir de juillet 2018, soit la date de son 18e anniversaire afin de respecter l’âge minimum des transferts internationaux, le transfert marquait les esprits. En effet, après seulement quelques matchs professionnels dans les jambes, Vinicius devenait à l’époque le deuxième joueur le plus cher du football brésilien et le joueur de moins de 19 ans le plus cher de l’histoire du football. Alors qu’il devait poursuivre ses gammes à Flamengo jusqu’en juillet 2019, le Real Madrid rapatria la pépite en juillet 2018. Après 69 matchs chez les professionnels en tout et 14 buts, il faisait donc le grand saut vers l’Europe. Un pari risqué. Au fil des années, de nombreux Brésiliens d’Adriano à Pato, s’étaient brûlé les ailes sur le vieux continent. De surcroît, Vinicius arrivait dans le plus grand club du monde... orphelin d’un certain Cristiano Ronaldo. Plus de 6 mois après son arrivée en Espagne, le prodige semble avoir très bien réussi la transition.

Une intégration réussie

Débutant avec la Castilla, il s'est rapidement montré efficace avec 4 buts en 5 matchs et un sacré sens du spectacle. À court de solutions offensives, Julen Lopetegui fera pour la première fois appel à Vinicius le 29 septembre 2018. Depuis, le tout premier joueur de l'Équipe A du Real Madrid né en 2000 ne quitte plus les grands. Il compte ainsi 23 matchs depuis le début de la saison pour 4 buts et 8 passes décisives. Sur les 23 rencontres, 16 ont été disputées dans la peau d’un titulaire. Contre l’Ajax d’Amsterdam, sa passe décisive pour Karim Benzema sur le seul but madrilène de la rencontre, lui permit de devenir le meilleur passeur du Real Madrid cette saison. Pour éviter le mal du pays, Vinicius s’installa avec son père, sa mère, sa soeur, ses deux frères, sa nièce et son oncle à ses côtés. Voisin de Karim Benzema, Sergio Ramos, Marcelo, Casemiro et Luka Modric, la pépite brésilienne est amenée aux entraînements par ces derniers. En effet, il n’a pas encore le permis de conduire. Le jeune homme évolue donc dans un environnement sain, entouré de ses proches et des cadres du vestiaire.

« Quand il était plus jeune, il n’y avait pas beaucoup d’argent autour de lui. Il y en a beaucoup maintenant. Et cela peut être un problème, ajouter de l'arrogance, une attitude qui peut nuire à une carrière. Mais malgré le prix de 61 millions d’euros qu’il a sur le dos, Vinicius reste calme, très simple, entouré de gens comme son père, très terre-à-terre et qui ne le laisseront pas se laisser emporter par le tapage médiatique. » a dit Gilmar Popoca, coach de Vinicius chez les jeunes au Brésil.

Un duo détonnant avec Karim Benzema

Au fil des semaines et sous Solari (qui avait accueilli la pépite à la Castilla), promu nouveau coach de l’Equipe A, Vinicius est même devenu un indéboulonnable de l’attaque madrilène. En effet, avant l’arrivée de Solari, le Brésilien avait dû se contenter de deux petits matchs et douze minutes de jeu en tout. Aujourd’hui, son entente avec Karim Benzema, l’homme en forme de la Maison-Blanche, fait merveille. Le Français, au Real Madrid depuis 2009, est devenu la pierre angulaire de l’attaque du Real. Autrefois plus créateur aux côtés de Cristiano Ronaldo, il s’est mué en buteur cette saison. Depuis le 24 janvier, Vinicius a délivré 4 passes décisives à KB9. Combinant constamment ensemble, les deux hommes ont su apporter un nouveau souffle à une équipe de Madrid en difficulté. Récemment, les deux matchs contre le FC Barcelone et l’Atletico Madrid ont confirmé ce renouveau. 

« Vinicius fait de grands progrès. Il a toujours eu du talent, mais le développer au Bernabéu, entouré de joueurs formidables en dit long sur sa confiance en soi, sa fraîcheur et le plaisir qu'il dégage avec le ballon aux pieds. Il a 18 ans et tu dois te débrouiller seul dans le football. C'est important pour lui de continuer. Nous sommes très heureux de ses performances actuelles » a raconté Solari après la grosse performance du jeune Brésilien contre Leganes.

Au-delà de l’entente sur le terrain, Benzema guide Vinicius en dehors. En effet, comme le rapportait Marca, le Français inculque à son benjamin les valeurs essentielles pour réussir dans un grand club comme le Real Madrid : travailler dur, respecter le club et s'exprimer sur le terrain. Arrivé jeune et ayant connu des débuts compliqués à Madrid, Benzema sait mieux que personne que le passage pays natal-Real peut être brutal.

« Depuis mon arrivée à Madrid, Benzema m'aide beaucoup sur et en dehors du terrain et j'essaie de tout faire du mieux que je peux. Tout est plus facile avec Karim. Il m'aide toujours à prendre de bonnes décisions et à essayer de gagner le match. Je suis content de pouvoir l'aider à marquer. » disait Vinicius après sa passe décisive pour le Français contre l’Ajax d’Amsterdam.

Vincius, un diamant brut 

« Vinicius Jr est un Ousmane Dembélé pas terminé. C’est un pur-sang impétueux, toujours indompté. Il est toujours pressé. C’est visible dans ses choix. Mais nous parlons d’un joueur de 18 ans qui est titulaire au Real Madrid et qui agite les matchs avec son jeu optimiste. Vinicius est la preuve ultime que les grands joueurs sont addictifs » a dit Jorge Valdano, ancien du Real Madrid.

D’espoir brésilien aux qualités méconnues, Vinicius est devenu un joueur à part entière du Real Madrid. Si le 2000 n’a pas encore totalement effacé les doutes quant aux nombreux millions liés à son transfert, il est aujourd’hui plus qu’une option crédible à Asensio et Bale. Manquant par moment de constance et de clairvoyance, il ne fait pas toujours les bons choix. N’oublions toutefois pas qu’il n’a QUE 18 ans. Dans un club aussi pressé que le Real Madrid, cela ne sera cependant pas un motif de patience. Plus ses prestations seront impressionnantes, plus les attentes seront grandes.