MENU
Accueil
Liverpool : enfin de retour sur le trône ?
Écouter le direct
Liverpool -  Enfin de retour sur le trône ?
Liverpool - Enfin de retour sur le trône ? ©Radio France

Liverpool : enfin de retour sur le trône ?

Ancien club le plus titré d’Angleterre, Liverpool compte bien revenir sur le devant de la scène en 2018-2019. Après des décennies de disette, les Reds sont prêts à retrouver leur trône.

Arrivé à Manchester United en 1986, Alex Ferguson s’offrit une sortie magnifique pour ses débuts : « Nous allons faire descendre Liverpool de son putain de perchoir » . Alors équipe de référence en Angleterre, les Reds étaient aussi les ennemis des Diables Rouges. 32 ans plus tard, Manchester United compte 20 championnats alors que Liverpool reste désespérément bloqué à 18 depuis 1990. Depuis ce dernier titre dans ce qui s'appelait encore la « First Division », les Reds ont notamment remporté la Coupe de l'UEFA (2001) et la Champions League (2005). Toutefois, le bilan est maigre par rapport à la concurrence. Depuis 1990, Chelsea, Arsenal, Manchester City ou encore Tottenham se sont énormément développés.

Jurgen Klopp, l’architecte

Face à ce net recul pour le club de la Mersey dans le paysage national, les dirigeants se sont décidés à recruter un certain Jurgen Klopp. Celui qui avait replacé le Borussia Dortmund sur la carte du football européen arriva en Angleterre en octobre 2015. Pour sa première saison, il emmena les Reds en Finale de l'Europa League et de la League Cup. Malheureusement pour lui, les siens tombèrent lors de chacune de ces finales. Qu'importe, le club s'était trouvé un véritable guide pour les prochaines saisons. En 2017-2018, pour le troisième exercice de Klopp, les Reds passaient un nouveau cap. Porté par la recrue Mo Salah, Liverpool se qualifia en Finale de la Champions League et termina à la quatrième place en Premier League. Encore une fois le succès domestique n’était pas au rendez-vous.

Avec des problèmes clairs identifiés, les dirigeants ont sorti le carnet de chèques lors du dernier mercato estival. Pour 62,5 millions d’euros, c'est Alisson, le gardien titulaire de la Roma et de la Seleção qui était signé. Naby Keita était également recruté pour 60 millions d’euros afin de renforcer le milieu de terrain. Fabinho (45 millions) et Shaqiri (15 millions) arrivaient aussi à Liverpool. En tout, ce sont 190 millions d’euros qui ont été dépensés par les Reds . Une somme importante, mais utilisée à bon escient, car c’est là où Liverpool devait se renforcer que les dirigeants ont investi. On connaît par exemple un club qui a besoin d’un 6 depuis bien trop longtemps sans pour autant faire les changements nécessaires… Avec un tel effectif, Liverpool est censé jouer gagner sur les deux tableaux (national et européen) pour 2018-2019.

Une attaque parmi les meilleures d’Europe

La défense, ce chantier

Conscient des limites de sa défense, Jurgen Klopp commençait le chantier l'hiver dernier. Ainsi, Virgil van Dijk arrivait en provenance de Southampton pour 84 millions d’euros ! Ce transfert fit de lui le défenseur le plus cher de l’histoire du football. Si les moqueries étaient légion lors de son arrivée, plus personne ne rigole aujourd’hui. Véritable patron de la défense des Reds, il apporte une sérénité rare et fortifie le bloc. Le Néerlandais est l'indiscutable taulier et l’un des meilleurs au monde à son poste actuellement. Joe Gomez, au club depuis 2015, a quant à lui pris la place de titulaire à Dejan Lovren. Pour le moment, la paire qu'il forme avec van Dijk est intraitable. Le chantier défensif n’était toutefois pas terminé cet été et un épineux point devait être résolu : le poste de gardien de but.

Sans clair numéro 1 en 2017-2018, la saison des Reds voyait Simon Mignolet (22 matchs) et Loris Karius (32 matchs) se succéder. Espoir allemand, Karius semblait tenir la main et être destiné à devenir le portier de Liverpool pour les saisons à venir. Tout changea le 26 mai 2018, lors de la Finale de Ligue des Champions, Karius se troua littéralement sur deux buts. Les Reds s'inclinaient 3-1 et il était directement coupable. Quelques semaines après la Finale, Jurgen Klopp révéla que son joueur avait souffert d’une commotion cérébrale lors de la rencontre. Cela avait directement influencé son jugement lors de ces deux bourdes. Malheureusement pour Karius, le mal était fait et les internets s’étaient emparés de son cas. Malgré toute sa bonne volonté, le coach des Reds devait se résoudre à recruter un nouveau gardien, un indiscutable numéro 1.

Moyennant 62.5 millions d’euros, Liverpool s’est ainsi offert Alisson, le portier du Brésil. Impérial jusqu’à la quatrième journée de championnat, il surfait sur une série de 3 clean sheets. Contre Leicester, il a toutefois rappelé de bien mauvais souvenirs aux fans des Reds. En effet, alors qu’il tenta un dribble, il se prit les pieds dans le tapis, laissant l’attaquant marquer dans le but vide… Pour Klopp, ce n’est pas suffisant pour s’inquiéter : « Il est arrogant à 0,0%, mais il est confiant et il pense pouvoir le faire. C'est comme lorsque nos défenseurs centraux jouent. Ils doivent faire des passes, défendre et tout ça. Je ne cherche pas de responsable, le dernier était Alisson, mais nous aurions dû régler la situation avant. Ce n’était pas une situation où vous pouviez passer le ballon. Nous prenons des décisions en une seconde ; et en une seconde, vous pouvez réaliser que ‘c'était la mauvaise’. Je pense que c'était cette situation. Pour être honnête à 100%, je suis vraiment content que cela soit arrivé, parce que nous n'avons pas à attendre maintenant. »

__

Après le poste de gardien, c’est le milieu de terrain qui a été renforcé et pas qu’un peu. Les très solides Naby Keita et Fabinho sont ainsi arrivés. Pour le moment, le brésilien, royal à l’AS Monaco (hors 2017-2018), n’a toujours pas enfilé la mythique tunique. Son coach préfère qu’il se renforce physiquement avant les joutes britanniques. Keita est lui parfaitement intégré dans l’entrejeu : 4 matchs, autant de victoires et une influence indiscutable dans le succès des siens. « Je pense qu'il apporte beaucoup dans notre équipe et je pense que ce n'est pas facile non plus pour les nouveaux joueurs d'entrer en Premier League, mais pour lui ça l’est. Il est incroyable »  a dit Sadio Mané.

Armé pour la Premier League comme pour la Champions League, Liverpool espère réaliser une brillante saison 2018-2019. Pour le moment, tout va bien pour la bande à Klopp : 4 matchs, 4 victoires. Les Reds profitent pleinement de ce calendrier abordable. Entre le 15 septembre et le 7 octobre, les Reds passeront toutefois au révélateur. Le club de la Mersey va ainsi enchaîner Tottenham, PSG, Southampton, Chelsea par deux fois, Naples et Manchester City ! Pour un certain Neymar en tout cas, ce ne sera pas la saison du grand retour pour eux : « Qui va gagner la Premier League ? Wow c'est difficile. C'est très difficile, très difficile, mais Manchester City va la gagner. Le deuxième sera United, le troisième est Chelsea. Quatrièmement, Tottenham. Non, pas de Liverpool . » Aux Reds de le faire mentir.

Crédit photo : Laurence Griffiths / Getty Images

+ de foot sur Mouv'