MENU
Accueil
PSG : "Français", "Maghrébin", "Africain"... des pratiques de fichage ethnique font scandale
Écouter le direct
PSG U19
PSG U19 ©Getty

PSG : "Français", "Maghrébin", "Africain"... des pratiques de fichage ethnique font scandale

Décidément les Football Leaks sont sans pitié avec le PSG.

Après plusieurs révélations chocs dans la semaine sur le club de la Capitale : un arrangement avec l'UEFA pour le fair-play financier, dessous du transfert Mbappé, primes  astronomiques pour saluer le public... voilà qu'un nouveau scandale pointe le bout de son nez et met dans l'embarras l’institution PSG.

Fichage ethnique pour le recrutement des jeunes

Selon une enquête menée par Mediapart et Envoyé Spécial s'appuyant sur des documents Football Leaks, de 2013 au printemps 2018 la cellule du recrutement du PSG a utilisé des critères ethniques dans ses fiches d'évaluation pour ses jeunes joueurs avec 4 choix : "Maghrébin", "Antillais", "Africain" ou "Français". Le PSG a confirmé l’existence d’un fichage mais affirme que la direction du club n’était pas au courant. Une source proche du club confirme qu'une enquête interne est en cours selon l'AFP.

Le document de Mediapart parle d'une réunion compliquée en mars 2014 pour recruter le jeune Rennais Yann Gboho "un excellent profil". Sauf qu'à l'époque Marc Westerloppe, directeur de la cellule recrutement du PSG au niveau national (sauf Île-de-France)  met du temps à se positionner et il aurait déclaré sans pression : 

On ne va pas revenir sur ce sujet. Il y a un problème sur l’orientation du club, il faut un équilibre sur la mixité, trop d’Antillais et d’Africains sur Paris. Si le recrutement a été ouvert au national, c’est dommage de retrouver les mêmes profils qui sont déjà sur Paris, c’est une demande de la direction.

Ces déclarations auraient choqué plusieurs personnes qui assistaient à la réunion, provoquant une entretien préalable avec Westerloppe le 27 juin 2014 mais il ne sera pas sanctionné. Olivier Létang, directeur sportif adjoint du club à cette époque, s'est dit «profondément choqué et blessé» par «les allégations parues dans divers organes de presse».

L'affaire des quotas

Ces révélations font évidemment remonter « l’affaire des quotas » en 2010 , quand Laurent Blanc, le sélectionneur de l'équipe de France à l'époque , s’était dit « favorable » à l'idée des quotas de binationaux chez les jeunes en employant des «propos d'un autre âge» : 

En France, on a l’impression qu’on forme le même prototype de joueurs : grands, costauds, puissants. Grands, costauds, puissants. Qu’est-ce qu’il y a actuellement comme grands, costauds, puissants ? Les Blacks. C’est comme ça.

Le PSG se retrouve dans un climat de grosse tension et il y a fort à parier que dans les prochains jours d'autres révélations chocs pourraient encore un peu plus plonger le club dans une spirale négative et surtout pourrait lui coûter très cher. Ce qui est sûr que cette affaire soulève encore un peu plus le sujet épineux de la discrimination dans notre société...

Affaire à suivre.