MENU
Accueil
Le football hollandais : enfin de retour à son meilleur niveau ?
Écouter le direct
Dusan Tadic Frenkie de Jong célèbrent le deuxième but contre le FC Bayern Munich le 12 décembre 2018 (Photo : Jean Catuffe) ©Getty

Le football hollandais : enfin de retour à son meilleur niveau ?

Ça fait un moment que l’équipe nationale hollandaise n’a plus fait rêver, et encore plus longtemps que les clubs ne performent plus au très haut niveau. Le changement c’est maintenant ?

Portés par un trio Arjen Robben, Wesley Sneijder, Robin van Persie, les Pays-Bas atteignaient la Finale de la Coupe du Monde en 2010. Une véritable prouesse pour la sélection nationale qui représente depuis bien longtemps le seul moyen pour les fans de rêver. Quatre ans après cette finale perdue, les Oranje se faisaient sortir au stade des demi-finales par l'Argentine de Leo Messi. Un léger recul sur l’échiquier mondial en rien alarmant, mais qui se confirmait pour la Coupe du Monde 2018. En effet, la sélection ne participait même pas à la compétition. Alors que la nouvelle génération arrive, l’espoir est permis. 

Le retour de l'Ajax d'Amsterdam en Ligue des Champions 

Sans victoire en compétition majeure depuis 2014, Amsterdam a connu la crise. En 2018-2019, le géant aux quatre Coupes aux Grandes Oreilles s’offre un retour au premier plan ! Qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions sans avoir perdu le moindre match, l'Ajax a réussi une sacrée performance. Performance d'autant plus impressionnante que l'équipe partageait son groupe avec les géants du Bayern Munich ! Lors de la dernière journée des phases de poules, l'Ajax et le Bayern ont offert un véritable festival offensif : 3-3. Amsterdam montrait, si besoin était, sa combativité en arrachant le nul à la 95e minute ! Dans la ligue locale, l'Eredivisie, c'est pourtant le PSV Eindhoven qui est en tête avec deux petits points d'avance sur l'Ajax… 

La next-gen de l’Ajax d’Amsterdam est là

L'Ajax d'Amsterdam a la chance de posséder un Big Three d'espoir Hollandais avec Matthijs de Ligt, Frenkie De Jong et Donny van de Beek. Comme trop souvent ces deux dernières décennies, les joueurs devraient bientôt partir vers les plus grosses écuries européennes. Cela explique les piètres résultats des clubs hollandais depuis 20 ans, alors que la sélection continue d'affiche un niveau solide. Trêve de lamentation, avant ces départs déjà actés, profitons d’avoir ces trois-là dans un club local. À 19 ans, Matthijs De Ligt est extrêmement courtisé. Doté d'un gabarit impressionnant (1.88m pour 89kg), le défenseur compte déjà 13 sélections avec les Oranje et est capitaine de l’Ajax. Vous avez dit précoce ? Titulaire indiscutable en club depuis la saison passée, il devrait partir l'été prochain. Voulu par le FC Barcelone, le Bayern Munich ou encore le Juventus Turin, il devrait signer chez un grand d'Europe pour un très gros chèque. Selon Sport, l’Ajax ne lâchera pas sa pépite à moins de 80 millions d’euros.  

Pour affoler l’Europe, de Ligt ne pense qu’au football. C’est ce que révélait son père et son agent à Ajax Showtime : « Il n’aime pas toute l’attention. Lorsqu'il a du temps pour lui, il joue à FIFA ou regarde un truc sur Netflix. Il se rend également chez sa petite amie plusieurs fois par semaine. Ce n’est pas le genre de personne qui veut passer du temps avec tout le monde, il préfère plutôt passer son temps seul. Sa mère a même dû le pousser à obtenir son permis de conduire, car Matthijs avait déclaré que les leçons de conduite ne correspondraient pas à son emploi du temps. » [] « Son esprit est constamment occupé par ce dont il a besoin pour être un bon défenseur. Il se donne toujours à 100% et il se fixe des objectifs qu’il réalisera s’il n’a pas de problèmes de blessures. »

À 21 ans, Frenkie De Jong est l'autre joyau d'Amsterdam. Le milieu de terrain, coupable d'une perte de balle cruciale contre le Bayern, reste néanmoins un indiscutable à l'Ajax. Ayant déjà joué plus de matchs cette saison qu'en 2017-2018, De Jong s'est aussi installé en sélection. Une sélection nationale qui a crânement joué sa chance en Ligue des Nations. L'opération reconquête de 2022 sent bon ! Voulu par le PSG, Manchester City et le FC Barcelone, il préférerait un départ vers le club catalan. La plus offensive des trois pépites, Donny van de Beek, est pour le moment la plus discrète en sélection. Barré par d'autres phénomènes, Memphis Depay en tête, il attend son heure avec les Oranje. En revanche, avec l'Ajax, il se régale. Là encore, Amsterdam va devoir mettre les barbelés s'il veut conserver son joueur une saison de plus. En effet, l'AS Roma et l'AC Milan sont déjà sur le coup !

Outre ces Néerlandais qui représentent l'avenir de la sélection, Amsterdam compte aussi deux autres pépites, cette fois étrangères. On pense au très technique milieu de terrain marocain Hakim Ziyech. À 25 ans, il est le troisième meilleur buteur de l'Ajax cette saison derrière Tadic et le vétéran Huntelaar. L'attaquant de 21 ans, Kasper Dolberg suscite également beaucoup d'attention ! Souvent blessé depuis le début de la saison (13 matchs manqués), il est le futur du club et de la sélection danoise. Avec les départs qui s'annoncent à l'été 2019, il devrait tenir l'attaque pour la saison prochaine.

Ce renouveau ne doit rien au hasard. En effet, l’Ajax est un véritable dénicheur de talents comme l’explique Edwin Van der Sar, PDG du club : « Nous voulons faire monter nos propres joueurs. C'est ce que les gens aiment à propos de l'Ajax. C’est ce qu’ils ont aimé dans les années 70 et 90, à la façon dont le football a été joué avec Johan Cruyff. Puis avec Louis van Gaal et Edgar Davids, Clarence Seedorf, Patrick Kluivert, Marc Overmars et les De Boers. Nous espérons créer cela à nouveau. C’est ce que les gens veulent. De l’entraîneur de l’académie des moins de 11 ans à l’entraîneur de l’équipe première, ils savent quel genre de club nous sommes. Nous espérons que cela suffira pour regagner une place près de l’élite. »

Une sélection qui retrouve des couleurs

14e au classement FIFA, les Oranje remontent la pente après avoir atteint leur plus bas classement août 2017 avec une 36e place. Présents dans le groupe de la mort en Ligue des Nations aux côtés de la France et de l’Allemagne, les Pays-Bas ont terminé premiers. À égalité de points avec les Bleus, la différence de buts en leur faveur a payé, notamment grâce à une victoire 2-0 face aux tricolores. Bref, après la non-qualification du Mondial 2018, et le changement de cap qui a suivi, la sélection revient. La demi-finale de la Ligue des Nations contre l'Angleterre le 6 juin prochain s'annonce particulièrement intéressante.

Au-delà d'une jeunesse triomphante, le collectif de la sélection peut compter sur des joueurs enfin à maturité. La période 2016-2017 voyait un chevauchement entre plusieurs générations, d’un côté les vieux briscards ne voulant pas lâcher leur place (Robben), et de l’autre, des jeunes encore trop tendres (Depay). En place depuis 2018, Ronald Koeman a mis en place une équipe solide pour un bilan de 4 victoires, 4 nuls et 2 défaites cette année. Les deux défaites, contre les deux cadors que sont l'Angleterre (1-0) et la France (2-1), ne sont en rien humiliantes pour cette sélection en reconstruction. Désormais, les tauliers se nomment Virgil van Dijk, Matthijs de Ligt et Memphis Depay. Entrant dans leurs meilleures années, les joueurs doivent porter la sélection au Mondial 2022.