MENU
Accueil
La déclaration scandaleuse de Bonucci après les cris racistes envers Moise Kean
Écouter le direct
La célébration de Moise Kean face aux supporters de Cagliari
La célébration de Moise Kean face aux supporters de Cagliari ©Getty

La déclaration scandaleuse de Bonucci après les cris racistes envers Moise Kean

A l'occasion du match Cagliari-Juventus, l'attaquant turinois Moise Kean a été victime de cris de singe après sa célébration face aux supporters adverses.

Un nouvel épisode de racisme vient de sévir sur les pelouses du championnat italien. A l'occasion de la 30ème journée de Serie A, la Juventus s'est imposée sur la pelouse de Cagliari. L'international italien Moise Kean a scellé la victoires des Bianconeri en marquant le but du break. Et sa célébration bras ouverts face aux tifosi sardes n'a pas plu aux supporters locaux. Ces derniers ont répondu au joueur avec des chants racistes imitant les cris de singe.

Un comportement intolérable de la part de ces "supporters" et un événement devenu récurrent sur les terrains du Calcio, comme ce fut le cas récemment avec Kalidou Koulibaly, le défenseur de Naples.

Mais l'histoire est loin d'être terminée puisqu'à la fin du match, le coéquipier turinois de Kean, Leonardo Bonucci, a fait une sortie à la presse pour le moins surprenante :

"Kean sait que, quand il marque, il devrait fêter ça avec ses équipiers. Il sait qu’il aurait pu faire quelque chose de différent. Il y a eu des cris racistes après le but. Blaise les a entendus et était en colère. Je pense que la faute est partagée à 50-50. Moise n’aurait pas dû faire ça et le virage n’aurait pas dû réagir comme ça."

Une sortie étonnante de la part de son coéquipier qui estime que Kean est partiellement fautif suite à la célébration dite provocatrice. Cette prise de position a fait couler beaucoup d'encre dans le monde du foot puisque tous s'accordent à dire que toute forme de racisme doit être dénoncée. Parmi eux, Raheem Sterling ou Mario Balotelli sont rapidement montés au créneau pour critiquer le positionnement de Bonucci et soutenir Moise Kean.

Mario Balotelli parle de l'affaire Kean-Bonucci (Instagram @mb459)
Mario Balotelli parle de l'affaire Kean-Bonucci (Instagram @mb459)
Raheem Sterling revient ironiquement sur l'affaire Kean-Bonucci (Istagram @sterling7)
Raheem Sterling revient ironiquement sur l'affaire Kean-Bonucci (Istagram @sterling7)

"La faute est 50-50. Mieux vaut en rire." déclare avec ironie l'international anglais évoluant à Manchester City.

Du côté de Cagliari, le président du club Tommaso Giulini a déclaré :

"Personne n'a rien entendu jusqu'au but. Kean a fait une erreur, il a 19 ans, ça se comprend. [...] Il y a un moralisme et une dérive qui me déplaît. Ce club a toujours été exemplaire et a toujours dénoncé tout comportement raciste. S'il y a eu des cris racistes, ceux qui les ont lancés ont commis une erreur".

Une affaire loin d'être terminée...