MENU
Accueil
Écouter le direct
Champions si jeune
Champions si jeune ©Radio France

Des champions si jeunes

De bon augure pour la suite.

15 juillet 2018 : nouvel acte fondateur dans l'histoire de l'équipe de France. Après sa victoire (4-2) face à la Croatie, les bleus sont devenus la deuxième plus jeune équipe championne du monde, avec une moyenne d’âge de 25 ans et 10 mois. Pour voir aussi précoce, il faut remonter en 1970 et le Brésil d'un certain Pelé (25 ans et 9 mois). Toujours plus, le 11 de départ français face à la Croatie est également le plus jeune pour une équipe en finale de la Coupe du monde (26 ans et 90 jours), depuis l’Argentine face aux Pays-Bas en 1978. Voilà qui renverrait presque au temps des dinosaures pour Mbappé et consorts.

Kylian Mbappé justement. Il est l’emblème d'une équipe de France jeune, conquérante, et bourrée de talent. En témoigne ses 4 buts dans la compétition, dont un en finale, qui en fait le deuxième plus jeune joueur de l’histoire à marquer en finale de Coupe du monde après le roi Pelé (encore et toujours lui), auteur d’un doublé à 17 ans et huit mois, lors du mondial suédois de 1958. Le brésilien a d’ailleurs réagit sur Twitter.

Si Kylian continue d’égaler mes records comme ça, je vais devoir dépoussiérer mes chaussures.

Tweet auquel le joueur français a répondu :

Le roi restera toujours le roi

Mais Mbappé c'est l'arbre qui cache la forêt. Car derrière lui, il y a Dembélé 21 ans. Pavard, Kimpembe, Lucas Hernandez, et Lemar 22 ans. Mendy et Tolisso 23 ans. Sans oublier Umtiti 24 ans, Varane et Pogba 25, ainsi que Kanté et Griezmann qui n'ont que 27 ans. Des joueurs qui pour la plupart commencent avec la Coupe du monde comme titre majeur. Autrement dit, cette équipe de France à tout pour réussir sur la durée. Et D.D a d'ores et déjà prévenu. Il ira jusqu'au bout de son contrat, fixé à l'Euro 2020. En avant pour le doublé alors ? Peut-être. Chose est sûre, avec cette victoire, les bleus deviennent la sixième nation à remporter une deuxième Coupe du monde. Ce qui en fait plus que jamais un favoris dans les grandes compétitions internationales.

Un favoris qui ne craindra rien tant que le jeune Benjamin Pavard sera dans ses rangs. En effet sur 31 matchs avec l'équipe de France, le joueur de Stuttgart n'a jamais perdu.