MENU
Accueil
Avec "DONDA", Kanye West signe un nouveau succès international
Écouter le direct

Avec "DONDA", Kanye West signe un nouveau succès international

Première place du 09 septembre 20213 minutes
Avec son dixième album, Kanye West arrive en tête des ventes aussi bien aux Etats-Unis qu'en France. Un nouveau succès au terme d'une création d'album qui souligne sans doute aussi les limites créatives de Kanye West.

Le contraire aurait été étonnant. Sorti le 29 aout dernier, DONDA, le 10e album de Kanye West, est un succès international. Après avoir battu le record d'écoute en streaming pour 2021 détenu jusqu'alors par la jeune chanteuse Olivia Rodrigo, Kanye décroche son dixième album numéro 1 aux Etats-Unis dès sa sortie, égalant ainsi Eminem. C’est aussi le premier album de Kanye West à arriver numéro 1 au classement SNEP en France. Il n'y avait d'ailleurs pas eu d’album d’un artiste non-francophone au top des écoutes en France depuis AC/DC en décembre 2020. Un succès qui donne une idée du statut acquis par Kanye West dans nos contrées. Le morceau "Hurricane" avec The Weeknd et Lil Baby, le plus streamé parmi ceux de DONDA, devrait sortir en single radio officiel le 14 septembre prochain.

Le génie marketing

La promotion et toute la controverse autour de DONDA a évidemment préparé le terrain au succès de cet album déjà annoncé par Kanye pour juillet 2020. C'est donc un an après, au cœur de l'été 2021, que Kanye West l'a livré ce disque, en faisant bien fait monter la sauce autour de sa sortie. Il y a eu les écoutes des premières versions du disque en public dans des stades et diffusées en ligne, avec des performances très "kanye-westiennes" dans la mise en scène. Jusqu'aux images de son enregistrement dans son petit studio de fortune loué pour l'occasion. Comme pour ses albums depuis The Life of Pablo en 2016, Kanye a fait de la sortie de DONDA une sorte de téléréalité en ligne. Un événement qui, pour de nombreux critiques musicaux, a mal dissimulé les errements artistiques de Kanye. 

Un accueil critique assez contrasté

De nombreux articles saluent l'ambition de l'album de synthétiser ses récentes directions gospel sur Jesus Is King et le côté électronique et bruyant de son album Yeezus. Mais à l'écoute de DONDA, les nombreux reports pour sa sortie pendant le mois d'août donnent l'impression que Kanye West a manqué d'une direction claire, parce qu’il fallait bien lâcher la bête à un moment. DONDA est un album long, 27 titres, dont 4 placés à la fin qui sont des versions alternatives de certains morceaux de l'album, avec d'autres invités. A l'image de "Jail", dont l'original est une réunion entre Kanye et Jay-Z après quelques années de petites broutilles entre les deux. Mais pour "Jail Pt. 2", Yeezy a invité le rappeur DaBaby et le rockeur Marilyn Manson.  

Entre les récents propos homophobes de DaBaby et les enquêtes pour agression sexuelle contre Marylin Manson, ces collaborations passent difficilement en 2021.  Un choix problématique qui résume assez bienle flou chez Kanye West entre audace artistique et politiquement incorrect. Une ambivalence qui a toujours fait partie de la matrice musicale de Kanye West. Depuis l'histoire avec Taylor Swift jusqu'à ses déclarations sur l'esclavage, qui pour lui était "un choix", Kanye flirte constamment avec l'outrance. C'est cette recette qui fait aussi le succès de DONDA. Un album dans lequel Kanye rend hommage à sa mère décédé en 2007 et cherche à laver ses péchés, mais en continuant à se rouler dans la boue.