MENU
Accueil
OBOY signe son premier single numéro 1 des ventes avec "TDB"
Écouter le direct

OBOY signe son premier single numéro 1 des ventes avec "TDB"

Première place du 02 septembre 20213 minutes
Après les succès progressifs de "Je m'en tape" et "Cabeza" les années précédentes, OBOY décroche enfin une première place des singles avec "TDB", hit de cette rentrée. Un titre calibré pour le succès, mais créé par hasard.

La concurrence a été féroce cet été dans le rap français du côté des singles festifs. "La Kiffance" de Naps, "Petrouchka" de Soso Maness et PLK, "Daddy Chocolat" de Koba LaD et Gazo : ces morceaux ont squatté le top 3 une bonne partie de ces deux derniers mois. Mais un challenger les a dépassé les uns après les autres, semaine après semaine, pour finalement arriver numéro 1 en cette rentrée : OBOY avec son "TDB" (pour "tudo bem", "tout va bien" en portugais). Avec son envie d’évasion, de quitter la zone pour la côte d’Azur, "TDB" devient d’ailleurs le premier single d’OBOY à se classer en tête des écoutes.

Cela fait a fait quelques années qu'OBOY flirte avec un hit estival. L'an dernier, il y avait "Cabeza" et son ambiance latine, qui avait décroché une quatrième place des ventes au début de l'automne. Et en 2019, l'influencée dancehall "Je m'en tape" avec Aya Nakamura et le néerlandais Dopebwoy avait lui aussi été bien accueilli par le public, avec une seizième place. Deux ans plus tard, OBOY a donc battu ses propres records avec ce "TDB" en récoltant le fruit de ces précédents succès. Une ascension assurée avec la même équipe à la production : Le Side. Un trio composé de Machynist, Some1ne et Aloïs Zandry et qui est notamment à l’origine de beaucoup de hits d’Aya Nakamura, notamment. "Djadja" et "Pookie".

Avec "TDB", OBOY et Le Side ont sorti un titre calibré pour être un hit estival. Pourtant, le titre est né par hasard, en fin d'enregistrement du futur album d'OBOY, No Crari, prévu pour le 10 septembre prochain. "Il nous manquait des sons un peu solaires", explique Machynist, l'un des trois membres du Side. "L'instru de "TDB" de base était trap, c'était "slatt" à mort [NDLR : référence à un terme fréquemment utilisé par Young Thug]. Mais on avait des sons dans ce délire-. Donc je n'ai gardé que la guitare principale, et je dis à Pépito [le manager d'OBOY] : "ça, on peut en faire un bail côte d'Azur !". J'ai accéléré la guitare, posé un snare, et on a tout de suite capté l'énergie. Quand OBOY est arrivé en studio, j'ai ajouté le kick, sur tous les temps. Et on a fait ça pour le délire. Some1ne a ajouté une basse et Aloïs Zandry a ajouté des mélodies qu'on entend dans le pré-refrain et dans le refrain. Quand j'ai entendu le son, j'ai pété ma tête !".

"TDB" reprend une formule bien huilée et popularisée l’an dernier avec le "Bande organisée" de Jul et ses collègues. C’est un rythme assez rapide, quelque part entre le zouk et la musique électronique, et qu’on entend aussi dans "Petrouchka" de Soso Maness et PLK ou encore "La Seleção" d'Alonzo, Jul et Naps. Sauf qu’à la place des sons synthétiques popularisés par Jul, les producteurs du Side ont apporté dans ce "TDB" d’OBOY leurs sonorités plus chaudes. "On se foutait de se dire "ouais mais ça sonne Marseille"", précise Machynist. "C'est que de la musique, que de la vibe. Jul a installé ça, et aujourd'hui presque tout le monde kiffe son délire. Mais il ne faut pas se dire que c'est que à Jul, même si on le remercie pour ça. Maintenant ça appartient à tout le monde__. Il y a même des espagnols et des italiens qui reprennent des rythmiques de Jul. C'est rentré dans les moeurs. Mais on ne s'attendait pas à ce qu'avec ce délire de studio, "TDB" soit numéro 1. Ce n'est vraiment pas ce qu'on regardait". "TDB" est évidemment dans l’air du temps, efficace sans être top élaboré, à l'image des paroles sous Auto-Tune d'OBOY qui évoquent les relations d'un soir et les virées entre potes, loin des galères quotidiennes, avec des mots en lingala et en portugais. Certains diront que cette formule reprise de Jul est sans doute un peu facile, mais elle est incontestablement devenue une formule gagnante pour ce qu’on appelle un tube de l’été.