MENU
Accueil
NOSTALGIA+ : le pari réussi de Green Montana
Écouter le direct

NOSTALGIA+ : le pari réussi de Green Montana

Première place du 28 avril 20222 minutes
Avec son deuxième album chez 92i, le rappeur belge décroche la première place des ventes en France cette semaine. Un premier numéro un qui doit beaucoup à sa persévérance dans son style de rap singulier.

Sur "Neymar", single avec son collègue de label SDM, Green Montana se voit en numéro 10 sur Paris. Cette semaine, le rappeur belge est surtout numéro un des ventes avec son deuxième album NOSTALGIA+. Chaperonné par le rappeur Isha et signé depuis 2019 sur le label 92i de Booba, Green a donc réussi à creuser son sillon pour séduire un public fidèle en quatre ans et trois disques - deux albums (dont ALASKA en 2020) et un EP (MELANCHOLIA 999, en 2021). En tête au classement hebdomadaire du SNEP cette semaine, NOSTALGIA+ l'est principalement grâce au streaming, contrairement à d'autres albums de rap français qui ont été numéro un des ventes avec une importante part de physique ces derniers mois.

La persévérance

"Quand on a découvert Green avec Isha, on y a cru et on a travaillé pour", explique Stan, manager de Green Montana. "Ça s'est concrétisé en signant chez 92i et en étant maintenant numéro 1 du top album sur la première semaine. Et c'est logique pour moi, par rapport au talent de Green, et parce qu'on a travaillé comme des fous". Et ce succès public de Green s'explique aussi sans doute par sa persévérance. Depuis ses débuts, le rappeur de Verviers, dans la province de Liège, a affiné sa formule de rap de mauvais garçon chantonnant à voix basse. Des mélodies accrocheuses, presque marmonnées et murmurées sur pas mal de titres, en naviguant entre plusieurs tendances du rap américain et britannique. Et pour Stan, manager du rappeur, c'est ce parti pris qui a porté ces fruits. "Il est sans concession. Quand il décide de ne pas articuler, c'est parce qu'il a envie qu'on aille rechercher [ce qu'il rappe]". Et d'ajouter : "Aujourd'hui, il y a toute une couche dans sa génération à lui qui adore ça ; qui écoute autant les mecs d'Atlanta, de Memphis, de Chicago, du Bronx que du rap français. Toute cette communauté-là ressent que Green, ce qu'il est en train de faire, c'est l'Amérique__".

Le temps du succès

Le style de Green se démarque en effet d'autres succès actuels du rap français. À tel point que celui de NOSTALGIA+ n'est pas porté par un tube évident, dans le top 10 des singles. "FUM22 NOCIVE", qui était un single du précédent disque de Green, MELANCHOLIA 999, a d'ailleurs pris une dizaine de mois pour être certifié disque d'or. Pour Stan, c'est toute la stratégie de la sortie des singles qui est en jeu : "Je dis souvent que les singles sont comme des fenêtres qui permettent de voir ce qu'il y a à l'intérieur de la maison, et la maison c'est l'album. Et c'est le choix des singles "WALDORF ASTORIA" et "PARFUM" qui a été hyper décisif, qui nous a permis de préparer la sortie de l'album. Et ce choix de singles, Green le soumet à Booba, ils discutent là-dessus, et on tranche". Et peut-être que "Neymar" de Green Montana et SDM va faire son chemin aussi vers une certification ou une première place dans les prochaines semaines.

NDLR : une version précédente de l'article ainsi que la chronique en podcast indiquaient que les ventes de NOSTALGIA+ n'ont été réalisées qu'en streaming, ce qui est une information inexacte. Nos excuses pour cette erreur, corrigée dans l'article.