MENU
Accueil
Le succès international du Nigérian CKay avec "Love Nwantiti"
Écouter le direct

Le succès international du Nigérian CKay avec "Love Nwantiti"

Première place du 14 octobre 20213 minutes
Chanson sortie en 2019, "Love Nwantiti" de CKay est devenu en ce début d'automne un succès en streaming non seulement en France mais aussi dans de nombreux pays du monde. Un carton entre stratégie et viralité.

Les artistes nigérians ont le vent en poupe. Alors que le "Essence" de Wizkid continue de grimper dans les ventes de singles aux Etats-Unis (il est entré dans le top 10 cette semaine, selon le dernier classement Hot 100 du Billboard Magazine), un de ses compatriotes rencontre un succès international d'encore plus grande échelle. Le titre "Love Nwantiti" de CKay est numéro un au classement des ventes de singles en France pour la 2ème semaine consécutive, d'après le SNEP. Mais ce n’est pas le seul marché international sur lequel ce chanteur nigérian de 26 ans rencontre un beau succès. Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni, et même, doucement mais sûrement, Etats-Unis. Il est 35e cette semaine au Hot 100, et même 2e au Global 200, le classement international des ventes de singles du Billboard.

Un joli parcours pour cette chanson romantique : "Love Nwantiti" veut dire "petit amour" en igbo, le dialecte dans lequel chante CKay. Une chanson assez langoureuse, au rythme chaloupé, enregistrée un peu par hasard. "C’était une impro à la base, a raconté le chanteur au site Rolling Stones. J’ai pas écrit un seul mot. J’ai joué les accords, construit un beat autour et ai improvisé dessus. Il était minuit, j’avais sommeil, et me disait que j’allais ajouter des mots sur la partie du refrain où ça fait "ah ah ah" le lendemain matin. Finalement au réveil j’ai trouvé que ça tuait comme ça". Enregistrée et sortie en 2019, cette inspiration nocturne a pris son temps avant de trouver le succès.

Des remix internationaux 

Le succès récent de "Love nwantiti" est d’abord une histoire de remix. L’an dernier, CKay a enregistré une version avec le Nigérian Joeboy et le Ghanéen Kuami Eugene, qui représentent tous deux des gros marchés de la musique en Afrique de l’Ouest. Ce remix a popularisé un peu plus "Love nwantiti", et le label sud-africain de CKay a du coup décidé d’enregistrer des remix en plusieurs langues. Arabe, espagnol, allemand… La version avec le rappeur marocain ElGrande Toto tourne très bien aux Pays Bas et Allemagne par exemple. Mais c’est en France qu’il rencontre un de ses plus gros succès, grâce à son remix avec Franglish. 

L'effet boule de neige sur TikTok 

Ce procédé du remix finement calculé est courant dans l'industrie du disque. Non seulement il permet de toucher d'autres marchés, mais surtout, en France comme aux Etats-Unis, les organismes qui collectent les données des ventes de musique et publient des classements ne font pas la distinction entre une version originale et son remix. Du coup, les écoutes de toutes les versions s’additionnent, ce qui permet à CKay d’avoir ce numéro un peu partout dans le monde. Un succès dans les charts qui a sans doute été accéléré aussi par un phénomène de viralité. Le 6 septembre dernier, Tracy Joseph, une danseuse américaine d’origine nigériane suivie par plus de six millions d’abonnés sur TikTok, a créé une petite choré reproduite par d'autres utilisateurs sur un remix non-officiel de la version acoustique du titre de CKay (vous suivez ?). Effet boule de neige : le titre était le plus recherché sur l’application de reconnaissance musicale Shazam le 11 septembre dernier. Des résultats qui ont fait gonflé les écoutes en streaming, notamment outre-Atlantique. Entre viralité, stratégie et véritable hype autour du son de l'afro-pop nigériane, CKay a trouvé la formule gagnante pour ce "Love Nwantiti".