MENU
Accueil
I Never Liked You de Future, succès monstre mais album caricatural
Écouter le direct

I Never Liked You de Future, succès monstre mais album caricatural

Première place du 12 mai 20222 minutes
Avec son 9e album officiel, le rappeur d'Atlanta décroche le plus gros succès de sa carrière en première semaine et un single #1 des ventes inédit pour "Wait for U". I Never Liked You est pourtant un disque sur lequel Future frise la caricature.

C'est historique pour Future. Son 9e album I Never Liked You a signé le meilleur démarrage en première semaine non seulement de sa carrière, mais aussi de n’importe quel disque tous genres confondus depuis le début de l’année outre-Atlantique. Le public a placé les seize titres d'I Never Liked You dans le Hot 100, le classement des singles les plus écoutés du Billboard Magazine. "Wait For U", nouvelle collaboration avec Drake et qui reprend un sample de star nigérian Tems, est même le single numéro 1 cette semaine. C’est une première pour le rappeur d'Atlanta, qui réalise donc un doublé première place album et single.

Le précédent album de Future, High Off Life, avait déjà été couronné d'une première place des ventes, une habitude pour Future depuis 2015. Mais il datait de mai 2020, une éternité à l'échelle d'un artiste productif comme Future. Il y avait donc pas mal d'attentes pour son nouvel album, d'autant qu'il a eu entre temps des tubes en featuring, avec Drake ("Life is Good", "Way 2 Sexy") et Gunna ("Pushin P") notamment. Drake et Gunna qu'on retrouve d'ailleurs sur l'album avec Kanye West et Young Thug. Un casting all stars qui joue en la faveur du succès d'I Never Liked You, mais les titres en solo de Future sur ce nouvel album sont parmi les plus écoutés depuis leur sortie. Parce que depuis dix ans et son premier album officiel, Pluto, Future est devenu l'incarnation de la trap star devenue pop star. C'est l'une des icônes les plus suivies du rap américain. D'abord pour sa créativité, l'une des plus fertiles de la dernière décennie, grâce à ses disques comme 56 Nights, DS2 ou Hndrxx, que pour ses fraques people : monsieur est père de sept enfants de sept mères différentes. Des histoires personnelles intimement liées à sa musique.

Parce que Future cultive encore sur cet album une image de "roi toxique", de séducteur qui collectionne des relations qui aboutissent sur des reproches passifs-agressifs cachés derrière des fausses excuses. Tout ça sur un accompagnement musical trap pur jus ponctué de quelques moments plus doux et chauds ("Wait for U", "Puffin On Zootiez", "Back To The Basics"), mais qui manque l'originalité qu'on lui a connu jusqu'à au moins 2017 - l'année de l'énorme single "Mask Off". Et I Never Liked You donne l'impression que Future commence à s'enfermer dans une caricature de son propre univers, même s'il a toujours assez de talent pour rendre son album saisissant par moments. C'est ce manque de nuances qui explique sans doute que sa musique soit plus accessible au grand public, mais qui souligne aussi à quel point Future a peut-être atteint les limites de sa formule.