MENU
Accueil
Mardi noir : les lycéens s'organisent !
Écouter le direct

Mardi noir : les lycéens s'organisent !

30 minutes
Depuis deux semaines, le mouvement lycéen s'organise. L'UNL-SD a appelé à un "mardi noir" ce 11 décembre. Mattéo Comar, le référent Paris du syndicat lycéen nous explique ses revendications.

Les revendications lycéennes

Réforme du lycée et du bac : la voie générale sera supprimée à la rentrée 2019 pour "personnaliser les parcours", selon Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale. Elle sera remplacée par un choix entre douze de spécialités. Le problème ? Que certains lycées ne puissent pas proposer toutes les options, pour des raisons économiques.

Parcoursup : Si près de 600 000 candidats ont obtenu une place en études supérieures, ils sont 2 500 à n'avoir reçu aucune proposition pour cette année scolaire. Les lycéens considèrent qu'elle ne permet pas un accès équitable à l’université. 

Le service national universel : Les syndicats s'interrogent sur son caractère obligatoire et surtout sur son coût, estimé, au plus bas, à 1,7 milliard d'euros par an. 

Augmentation des frais de scolarité pour les étudiants étrangers : Le premier ministre a annoncé l’augmentation exponentielle des droits de scolarité dans les universités pour les étudiants étrangers extracommunautaires. Les frais vont passer de 170 à 2 770 euros en licence et de 243 et 380 à 3 770 euros en master et doctorat.

Macron ne répond pas aux revendications lycéennes

Macron ne va pas du tout changer et on ne nous écoute pas. Au niveau des lycéens il a rien dit et pas géré