MENU
Accueil
Quand jouer aux jeux vidéo peut devenir une pathologie à part entière...
Écouter le direct

Quand jouer aux jeux vidéo peut devenir une pathologie à part entière...

Mouv' 13 Actu du 28 mai 201929 minutes
Un an et demi après l’introduction controversée de sa définition, le "Gaming Disorder" a été officiellement adopté par l’Organisation mondiale de la santé.

L’OMS entérine la reconnaissance d’un "trouble du jeu vidéo"

Depuis 10 ans, le débat s'agite autour de cette question Peut-on considérer la consommation excessive de jeu vidéo comme une pathologie ?", l'OMS (l’Organisation mondiale de la santé) vient de répondre par l'affirmative, malgré l’absence de consensus scientifique.

Comment reconnaître un "trouble du jeu vidéo" quand on en voit un ?

Il se caractérise :

  1. Par une altération du contrôle face au jeu (fréquence, intensité, durée, contexte, début, fin)
  2. Une priorité accrue du jeu sur les autres intérêts dans la vie et les activités quotidiennes,
  3. Par la poursuite ou escalade du jeu malgré les conséquences négatives qu’il peut engendrer.

Rassurez-vous, selon l’institution des Nations unies (ONU) ce trouble :

Ne touche qu’une petite partie des personnes qui utilisent des jeux numériques ou des jeux vidéo. Néanmoins, tout joueur doit être attentif au temps passé sur les jeux, en particulier si ses activités quotidiennes en pâtissent, ainsi qu’à tout changement physique ou psychologique, sur le plan social et celui de sa santé, qui pourrait être attribué à un comportement de jeu .

La nouvelle classification, adoptée à l'occasion de la 72ème assemblée mondiale de l'OMS, entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

L'émission en intégralité :