MENU
Accueil
Kim Kardashian accusée d'appropriation culturelle par le Japon
Écouter le direct

Kim Kardashian accusée d'appropriation culturelle par le Japon

38 minutes
Kim est, une nouvelle fois, au cœur d'une polémique... Sa nouvelle ligne de lingerie porte le nom de "Kimono" et vous n'êtes pas sans savoir que le Kimono est le nom donné à un vêtement traditionnel japonais...

Kim lance Kimono et provoque un Tsunami

Kim K a annoncé le lancement de sa marque "Kimono Solutionwear" pour le mois prochain, il s'agit de sa première gamme de culottes et soutiens-gorge gainants, disponible dans neuf coloris de nude. La collection commence au XXS et se termine au 4XL. Kim déclare :

Kimono est mon point de vue sur les ‘shapewear’ (sous-vêtement) et les solutions pour les femmes. J’ai découvert ce style pour toutes les fois où je voulais porter une robe ou une jupe fendue et ou j’avais toujours besoin de soutien.  

Au delà du jeu de mots très bien vu (Kim/Kimono :-), Kimy est accusée d'appropriation culturelle, comme d'autres avant elle : Katy Perry, Madonna et même Queen B ... 

Pour rappel : l'appropriation culturelle peut se caractériser par l'utilisation d'éléments d'une culture par les membres d'une culture jugée "dominante", ce qui constituerait une forme d'oppression et de spoliation et aussi par l'absence de retombées économiques pour le pays concerné.

Les internautes sont mécontents que des culottes gainantes soient assimilées à un vêtement ancestral et sacré au Japon, ils ont exprimé leur colère sur les réseaux  avec #KimOhNo : 

La marque "Kimono Intimates, Inc" a été déposé au United States Patent and Trademark Office (l'Office des brevets et des marques des États-Unis). 

Affaire à suivre...

L'émission en intégralité :