MENU
Accueil
Discrimination au logement : "Mieux vaut s’appeler Dupont ou Legrand..."
Écouter le direct

Discrimination au logement : "Mieux vaut s’appeler Dupont ou Legrand..."

31 minutes
La semaine dernière, SOS Racisme a sorti le bilan assez édifiant d’une enquête sur la discrimination au logement… On fait le point avec Marion.

La discrimination au logement est une pratique courante

Une enquête de SOS Racisme en Île-de-France montre que les candidats ultra-marins ou d’origine africaine, maghrébine et asiatique à la recherche d’un logement locatif subissent une discrimination de la part des propriétaires et des agences immobilières.

On constate qu’une importante proportion d’agents immobiliers travaillant pour de grands groupes français (Era France, Guy Hoquet, L’adresse, Laforêt, Nestenn, Orpi, Arthurimmo, Century 21, Foncia et Stéphane Plaza Immobilier) accepte de mettre en place une sélection discriminatoire des locataires.

Pendant une année, 800 annonces immobilières ont été testées en Ile-de-France, l'enquête révèle, pour la première fois; que la discrimination selon l'origine lorsqu'on cherche à louer un appartement est omniprésente.

En moyenne, pour une simple demande de visite, une personne avec un nom à consonance maghrébine a 37% de chances en moins qu'un Dupont-Legrand de recevoir une réponse positive de la part d'une agence.

Pour les personnes avec un nom sub-saharien, c'est 40% de chances en moins. Et c'est pire lorsque l'on cherche à louer un bien à un particulier : le taux de refus monte à 90% pour ceux qui ne s'appelle pas Durand.

Mais que peut-on faire ? Comment inverser la vapeur ? Des questions restent en suspend. SOS Racisme est reçu au Ministère du Logement pour discuter des réponses à apporter à cette enquête. À suivre... 

L'émission en intégralité :