MENU
Accueil
"You" saison 3 : Joe Goldberg en pleine rédemption
Écouter le direct

"You" saison 3 : Joe Goldberg en pleine rédemption

Le Screen du 14 octobre 20213 minutes
La série revient demain sur Netflix.

Le stalker sociopathe le plus célèbre du petit écran Joe Goldberg, fait son retour demain sur Netflix dans une troisième saison très attendue. On l'avait laissé il y a deux ans presque heureux dans les bras de Love Quinn, son âme sœur psychopathe. On les retrouve cette fois-ci jeunes mariés et nouveaux parents. Sauf qu'évidemment, deux psychos ensemble, ça ne fait pas bon ménage.

Cette saison se déroule dans la banlieue californienne de la Silicon Valley où Joe et Love vont devoir jouer au petit couple modèle pour cacher leurs secrets. Un décors et une ambiance aux airs de Wisteria Lane de Desperate Housewives, qui se retrouve même au niveau de l'intrigue car cette saison s'articule autour des histoires de voisinage. En effet, Joe va encore se prendre d'obsession pour une nouvelle femme qui s’avère être sa voisine. Sauf que sa femme Love va le découvrir et elle ne va pas être contente du tout. 

Du solo en duo 

Contrairement aux saisons précédentes qui s'articulaient autour du personnage de Joe seul, cette nouvelle salve d'épisodes met clairement l'accent sur le duo formé par Joe et Love. Si la voix off est toujours celle de Joe jouée par Penn Badgley, il forme maintenant une team avec sa femme interprétée par Victoria Perdretti. Penn Badgley partage maintenant l'affiche avec elle, ce que Netflix a bien fait comprendre au vu de sa communication. Effectivement, que ce soient les bandes-annonces ou les affiches promo, elles mettent bien l'accent sur le couple formé par les deux personnages, laissant de côté Joe et sa casquette. 

Dans cette saison, on découvre un Joe Goldberg différent, qui est sur la voie de la rédemption car il espère offrir une belle vie à son fils. S'il en est presque touchant par moment, il n'en reste pas moins totalement sociopathe et obsédé. D'autant plus qu'il n'est pas aidé par sa femme Love qui s’avère être une meurtrière au sang chaud, encore plus barrée que lui. Ici les situations sont inversées au niveau du genre. C'est la femme qui tue avec une folie incontrôlable, et l'homme qui veut essayer de tout contrôler pour le cacher. 

La dynamique du duo casse les codes de la série qu'on connaissait auparavant et peut même troubler au début. La série est différente, avec moins de scènes de filature, de stalking et d'obsession maladive et plus de scène de dispute de couple et de thérapie conjugale. Dans sa forme, You se rapproche plus d'un thriller basique sur une famille qui doit cacher des secrets à ses voisins. L'intrigue est moins prenante et perd en originalité, surtout quant il s'agit de Joe qui essaie de sa racheter à la manière de Dexter quand il est devenu papa. 

Toujours aussi addictive

Heureusement, la série est toujours aussi cynique dans son écriture, surtout avec la voix-off de Penn Badgley toujours dans le sarcasme. You arrive à dépeindre la société actuelle à chaque fois via des environnements différents, que ce soit les hipsters de l'élite new-yorkaise, les fake vegans de Los Angeles et cette fois-ci, les geeks riches de la Silicon Valley qui prennent leur revanche sur la vie. La série reste très addictive et bénéficie de twists déroutants, dès l'épisode 1, qui viendront créer des moments WTF. Le duo Badgley-Perdretti fonctionne à merveille, et l'actrice lui vole même la vedette à certains moments. Aucun doute, les 10 épisodes se binge-watchent à merveille, et malgré quelques longueurs, You vous obsédera toujours autant.